Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

POUR ALLER DE L’AVANT

Une femme de Miramichi est entrée à l'hôpital le matin pour subir une intervention chirurgicale et en est ressortie sur ses deux pieds LE MÊME JOUR avec un nouveau genou, grâce à une chirurgie de remplacement du genou novatrice.

En la rencontrant pour la première fois, on ne pourrait deviner que Colleen Jimmo, 66 ans, a déjà été ralentie par quoi que ce soit, tellement elle dégage énergie, optimisme et joie de vivre. Mais à l'automne 2020, Colleen a rencontré le Dr Abdurahman Adoubali, chirurgien orthopédique consultant chez Horizon, et son équipe à l'Hôpital régional de Miramichi du Réseau de santé Horizon afin de discuter de sa prochaine chirurgie de remplacement du genou, l'intervention devant soulager sa douleur et rétablir la fonction de son articulation malade.

Pour avoir subi la même intervention chirurgicale sur son autre genou l'année précédente, Colleen savait que l'intervention consisterait à enlever l'os et le cartilage endommagés du fémur, du tibia et de la rotule et à les remplacer par une articulation artificielle. Elle marchait grâce à ce genou artificiel et elle était sur le point d'en recevoir un deuxième. Si tout se passait bien, elle savait que sa mobilité, la gestion de sa douleur et sa qualité de vie seraient encore améliorées.

IMG_2790

Colleen Jimmo et son mari, Roy

Colleen a appris qu'elle était une bonne candidate pour la chirurgie d'un jour de remplacement du genou. Dans une chirurgie d'un jour, le patient quitte l'hôpital quelques heures après l'intervention au lieu de passer deux ou trois jours de convalescence à l'hôpital, comme c'est généralement le cas.

Colleen allait bientôt découvrir qu'elle seraitla première patiente du Nouveau-Brunswick à bénéficier de ce protocole novateur de chirurgie d'un jour.

Elle a rencontré Renée Duffy, infirmière immatriculée, en vue d'une évaluation. Renée a examiné et mis à jour son dossier et lui a posé plusieurs questions avant d'expliquer l'ensemble du processus et de veiller à ce que Colleen dispose de toutes les informations nécessaires pour assurer le succès de l'intervention.

« L'optimisme et la motivation de Colleen faisaient d'elle la candidate parfaite pour ce type d'intervention », se souvient Renée.

Le critère : soutien affectif et physique

Pour être admissible à la chirurgie d'un jour, Colleen devait être en bonne santé générale et ne pas souffrir de problèmes médicaux importants, tels que l'apnée du sommeil ou des antécédents de crise cardiaque. Mais avant tout, elle devait pouvoir compter sur un soutien affectif et physique solide et dévoué chez elle.

Son mari aimant, Roy, était prêt à passer à l'action. Débordant d'un même niveau d'énergie positive que Colleen, il s'est abreuvé de toutes les informations nécessaires pour prendre soin de sa femme en convalescence, jouant le rôle d'entraîneur, de meneur de jeu et de joueur d'équipe avant et après l'intervention chirurgicale.

En raison des restrictions imposées aux visiteurs à l'époque où la pandémie mondiale de la COVID-19 dominait la scène, Roy n'a pas pu accompagner sa femme dans l'hôpital avant et après l'intervention. Il a donc attendu patiemment à l'extérieur, jusqu'au moment où, plusieurs heures plus tard, elle est sortie lentement de l'hôpital, un sourire aux lèvres. Il s'est précipité à ses côtés et l'a aidée à monter dans leur véhicule.

En racontant les événements de cette journée, Colleen a revécu son expérience chirurgicale; elle a pris le rôle d'aidant joué par son mari très au sérieux.

IMG_2792

Colleen et Roy se remémorent la chirurgie d'un jour de remplacement du genou de Colleen et sa convalescence à domicile.

« Il m'a vraiment dorlotée! », s'exclame-t-elle. « Il a installé des rampes dans toute la maison, il m'a aidée à élever mes pieds, il a massé ma jambe, il m'a nourrie et il a répondu à tous mes besoins. C'est grâce à lui que le rétablissement a été un jeu d'enfant! »

Le jour de l'intervention chirurgicale

Une fois à l'hôpital le matin de son intervention, Colleen a été le centre d'attention. Son équipe de soins de santé a effectué de multiples vérifications et tests et lui a posé de nombreuses questions.

« Je me sentais comme une célébrité », dit-elle.

Puis est venu le moment de prendre le « cocktail » de médicaments préopératoires destinés à anesthésier son corps et à la préparer à cette importante intervention chirurgicale.

Elle se souvient de s'être sentie immédiatement à l'aise lorsque le Dr Adoubali est entré dans la chambre, avec son sourire chaleureux et confiant et son sens de l'humour.

Tout au long de l'intervention chirurgicale au cours de laquelle le Dr Adoubali et son équipe retiraient son ancien genou et le remplaçaient par l'implant, Colleen était partiellement éveillée (bien que somnolente). L'intervention a duré un peu plus d'une heure, après quoi elle a été envoyée en salle de réveil.

Quelques heures plus tard, un physiothérapeute était à son chevet, mesurant la mobilité du nouveau genou de Colleen et la faisant marcher.

« J'ai même pu monter et descendre les marches », se souvient-elle.

L'innovation

Le Dr Adoubali a expliqué que l'intervention chirurgicale est essentiellement le même remplacement du genou pratiqué dans tout le pays, à la différence que la version « d'un jour » est destinée aux personnes qui sont motivées à se rétablir rapidement et qui bénéficient d'un soutien solide pour une récupération postopératoire à domicile.

« Cette version de l'intervention chirurgicale nécessite un excellent travail de communication et d'éducation auprès du patient afin qu'il comprenne exactement ce qui doit être fait pour un bon rétablissement chez lui », explique-t-il.

Selon lui, l'innovation réside dans les anesthésiques utilisés : les anesthésiques épiduraux à courte durée d'action et les blocages nerveux périphériques qui peuvent durer plus longtemps, mais qui permettent aux patients de bouger leurs jambes. Grâce à cette approche, le patient peut être plus mobile plus rapidement après l'intervention chirurgicale.

« La formule d'intervention d'un jour nous permet non seulement de gérer les symptômes, mais aussi de réduire le risque d'infection et de remettre le patient sur pied plus rapidement », déclare le Dr Adoubali.

En permettant aux patients de se rétablir à domicile, le programme libère des lits d'hôpitaux urgemment nécessaires pour d'autres patients.

« La mise en place de cette façon de faire contribue à rendre la prestation des soins de santé plus efficace, compte tenu du fort taux d'occupation de lits et des longues attentes pour les remplacements d'articulations », indique le Dr Adoubali.

Il a toutefois souligné que les personnes atteintes d'autres problèmes de santé ou n'ayant pas un soutien à domicile adéquat devront toujours passer la nuit à l'hôpital.

L'équipe de rêve

Chirurgien orthopédique consultant chez Horizon, le Dr Adoubali n'a pas le profil typique d'un spécialiste en orthopédie. En plus d'effectuer des remplacements d'articulations, il se spécialise en oncologie orthopédique et rêve de mettre sur pied au Nouveau-Brunswick une équipe spécialisée qui pourrait servir la population d'ici et des provinces voisines.  

« Je crois que nous pouvons constituer une excellente équipe au Nouveau-Brunswick pour être à la fine pointe des remplacements d'articulations et traiter les sarcomes des os et des tissus mousici même », affirme le Dr Adoubali.

IMG-6181

Le Dr Abdurahman Adoubali, le seul chirurgien orthopédique consultant chez Horizon, et son équipe chirurgicale à l'Hôpital régional de Miramichi du Réseau de santé Horizon. Ensemble, ils ont effectué la première chirurgie d'un jour de remplacement de genou au Nouveau-Brunswick.

Il attribue à son équipe le succès de l'intervention chirurgicale pratiquée sur Colleen et des autres interventions chirurgicales innovantes qu'il a pratiquées.

« Sans toute l'équipe - l'anesthésiste, les infirmières et infirmiers périopératoires, les autres médecins, le physiothérapeute, les infirmières du programme extra-mural et bien d'autres encore - cela ne serait pas possible », souligne le Dr Adoubali. « Toutes ces personnes travaillent dur et sont bien formées. »

Depuis l'intervention de Colleen, l'équipe a réalisé plusieurs autres chirurgies d'un jour de remplacement de genou.

L'avenir

L'avenir est prometteur pour le Dr Adoubali et son équipe. Il prévoit mettre en œuvre au bloc opératoire un système de navigation chirurgicale qui permettra d'effectuer des remplacements d'articulation. Selon lui, il ne serait pas impossible de voir arriver un jour la chirurgie assistée par la robotique.

Grâce au travail novateur du Dr Adoubali au sein du petit, mais dynamique Hôpital régional de Miramichi, Colleen s'est bien rétablie et l'avenir de la chirurgie orthopédique au Réseau de santé Horizon semble prometteur.

La chirurgie de remplacement du genou de Colleen lui a donné un nouveau souffle de vie et la confiance nécessaire pour aller de l'avant, comme jamais auparavant. Elle est reconnaissante de cette expérience et se réjouit à l'idée de voir ce que l'avenir lui réserve, à elle et à son nouveau genou (sinon à ses nouveaux genoux)!

44627743-65D9-418E-8196-7FBA958E4AA0_1_201_a

Le Dr Abdurahman Adoubali, le seul chirurgien orthopédique consultant chez Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: