Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Les questions les plus fréquentes au sujet des rayons X

DIBlog4

Crystal Duplisea, Natasha Smith, Cassandra Brown, Sarah Lamb et Fadia Hamdan, étudiantes de quatrième année à la Saint John School of Radiological Technology située à l'Hôpital régional de Saint John du Réseau de santé Horizon

Le personnel des services d'imagerie diagnostique d'Horizon est engagé à offrir aux patients des soins sous forme d'examens d'imagerie pertinents et précis.

En tant que futures technologues en radiation médicale, nous voulons offrir à nos patients la meilleure expérience qui soit. Pour ce faire, nous devons répondre à toutes leurs questions au sujet des examens que nous réalisons.

Penchons-nous sur quelques-unes des questions qui nous sont les plus souvent posées.

Q : Pourquoi utilise-t-on les rayons X s'ils sont dangereux?

R : Voilà une question pertinente que nous entendons souvent!

Faisons un retour en arrière…

Avant la découverte des rayons X, en 1895, les médecins devaient souvent opérer leurs patients pour comprendre ce qui n'allait pas.

Puisque les antibiotiques n'existaient pas encore et que les techniques de stérilisation des instruments n'étaient pas très efficaces, le taux de survie aux chirurgies abdominales était d'environ 50 %, tout simplement à cause des infections! Les patients étaient exposés à des risques inutiles.

C'est là que les rayons X ont fait leur apparition.

L'imagerie par rayons X est une technique non invasive qui a éliminé, ou du moins minimisé, le besoin de chirurgie exploratoire risquée et qui a rapidement révolutionné les méthodes diagnostiques.

Depuis, les évaluations que mènent les TRM permettent de déterminer si les avantages du diagnostic surpassent les risques potentiels.

En fait, le risque de préjudice est habituellement si faible que les avantages l'emportent presque toujours sur les risques.

Saviez-vous que statistiquement parlant, les gens courent un plus grand risque d'être blessés dans un accident de la route en se rendant à un rendez-vous de radiographie que de subir des préjudices causés par l'exposition aux rayons X?

Q : Existe-t-il une limite de rayons X qu'une personne peut recevoir sans danger?

R : Le risque de subir des préjudices après l'exposition à des rayons X est minime.

Quand un médecin prescrit un examen d'imagerie diagnostique, c'est qu'il a au préalable déterminé que la probabilité que cet examen soit avantageux pour vous est plus grande que la probabilité qu'il vous cause du tort.

Dans l'histoire de la médecine, aucun paramètre n'a été établi quant au nombre de radiographies ou de tomodensitométries permis. Cela dit, votre TRM passera en revue vos antécédents médicaux afin de s'assurer de vous faire subir les examens radiographiques pertinents.

Q : Pourquoi dois-je porter une chemise d'hôpital?

R : On trouve parfois sur les vêtements des pièces qui apparaîtront sur les radiographies, comme les boutons et les fermetures à glissière. Ces objets peuvent masquer l'anatomie ou la pathologie dans la partie du corps examinée. Dans de tels cas, les TRM doivent prendre de nouvelles sans objets intrus, ce qui fait que les patients subissent une autre exposition non nécessaire à la radiation.

Afin d'éviter d'avoir à reprendre des images, les TRM demandent donc aux patients d'enlever certains vêtements pour leur examen, selon la partie du corps qui est examinée.

Une chemise faite d'un matériel perméable aux rayons X est fournie aux patients afin de les garder couverts et confortables durant l'examen.

Ne vous inquiétez pas pour vos vêtements et vos objets de valeur : des vestiaires et des casiers sont mis à la disposition des patients.

Q : Pourquoi les TRM demandent-ils s'il y a une probabilité de grossesse avant d'effectuer une radiographie?

R : Même si les risques sont minimes, la dose de radiation libérée durant une radiographie abdominale pourrait produire des changements chromosomiques dommageables à l'ADN de l'embryon ou du fœtus.

Le premier trimestre est la période la plus précaire pour le fœtus en raison de la présence d'un grand nombre de cellules souches sensibles à la radioactivité. Les TRM prennent donc des mesures de précaution supplémentaires durant le premier trimestre afin de protéger le bébé à naître de tout effet néfaste.

Par exemple, on pourrait demander à une patiente enceinte de se coucher sur le ventre pour prendre une radiographie abdominale, car les muscles de son dos serviront d'écran protecteur entre le faisceau de rayons X et le fœtus.

Appenez-en davantage en lisant cette publication de Santé Canada.

Nous espérons que les réponses fournies vous ont permis de mieux comprendre certaines exigences relatives aux examens!

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser à votre TRM, car nous tenons à vous offrir la meilleure expérience possible.

Le programme de baccalauréat en sciences de la santé avec spécialisation en radiographie est un programme d'études de quatre ans offert par l' École de technologie radiologique de L'Hôpital de Moncton et la Saint John School of Radiological Technology, en partenariat avec l'Université du Nouveau-Brunswick, campus de Saint John. Les diplômés du programme deviennent des technologues en radiation médicale.