Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Grignoter le soir : à quel moment est-ce un problème?

StaciBlog

Staci Person, M.A., candidate au doctorat et stagiaire du programme de résidence en psychologie clinique, Réseau de santé Horizon

Je m'appelle Staci et je suis l'une des deux stagiaires en psychologie qui travaille chez Horizon cette année. Je partage mon temps entre le Centre de réadaptation Stan Cassidy (CRSC) et l'Équipe enfance-jeunesse du programme de Prestation de services intégrés (PSI).

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler des fringales du soir.

Si vous êtes du type à grignoter entre le souper et le coucher, vous n'êtes pas seul. Mais à quel moment le grignotage le soir devient-il problématique?

Syndrome de fringale nocturne

Le syndrome de fringale nocturne est un trouble alimentaire qui peut être diagnostiqué. Certaines personnes aux prises avec ce trouble manquent d'appétit le matin et consomment une grande partie de leurs calories en soirée et à l'heure du coucher. D'autres vont même jusqu'à se réveiller pour manger!

Le syndrome de fringale nocturne peut avoir des répercussions importantes sur la santé. Il s'accompagne souvent d'une humeur dépressive qui empire en soirée ainsi que d'une difficulté à s'endormir ou à rester endormi. Les personnes qui grignotent en soirée vivent aussi beaucoup de stress, d'anxiété et de rumination. De plus, des recherches montrent que grignoter le soir cause une prise de poids et peut mener à l'obésité.

Quelles sont les causes du syndrome de fringale nocturne?

Il est facile de croire que les personnes qui mangent le soir manquent de volonté ou mangent leurs émotions. Toutefois, le syndrome de fringale nocturne est un véritable trouble causé par un dérèglement sous-jacent de l'horloge biologique qui crée des retards dans la consommation des repas.

Les hormones ont également un grand rôle à jouer dans le syndrome de fringale nocturne. Chez les personnes touchées, les hormones de la faim augmentent en soirée et les hormones du sommeil diminuent, ce qui les rend plus affamées et plus réveillées le soir venu. Pour les aider à trouver le sommeil, ces personnes peuvent manger des aliments riches en glucides.

Que puis-je faire?

Si vous souffrez du syndrome de fringale nocturne, essayez ce qui suit :

  • Espacez vos repas au cours de la journée, même si vous n'avez pas faim le matin.
  • Établissez une routine saine à l'heure du coucher. Pour obtenir des conseils sur l'hygiène du sommeil, cliquez ici.
  • Limitez votre exposition à la lumière en soirée et augmentez votre exposition à la lumière le matin afin de réparer votre rythme circadien. Vous pouvez aussi faire l'essai d'une lampe de luminothérapie vive.
  • Parlez à votre médecin de la possibilité de prendre des médicaments. Certains inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine (ISRS) permettent de couper les fringales du soir et d'améliorer l'humeur.
  • Obtenez de l'aide d'un psychologue! La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et les interventions fondées sur la pleine conscience pourraient vous être utiles.

Merci d'avoir lu mon billet!

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Programme de résidence en psychologie clinique, cliquez ici.

 

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: