Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Une première au Canada atlantique : Le Réseau de santé Horizon offre la radiothérapie stéréotaxique corporelle pour le traitement du cancer de la prostate

(SAINT JOHN) Le 23 novembre 2021- Le Réseau de santé Horizon (Horizon) est fier d'offrir la radiothérapie stéréotaxique corporelle (RSC) aux patients atteints du cancer de la prostate qui reçoivent des soins à l'Hôpital régional de Saint John. C'est la première fois que ce traitement sophistiqué est offert au Canada atlantique.

La RSC est un type de radiothérapie plus condensée que les autres démarches conventionnelles puisqu'elle nécessite seulement cinq séances de traitement. Elle consiste à administrer avec une grande précision une dose élevée de radiothérapie par séance. Cette technique fait appel au savoir-faire du radio-oncologue ainsi que de physiciens médicaux, de dosimétristes médicaux, de radiothérapeutes et d'infirmières immatriculées. L'utilisation d'un accélérateur linéaire à la fine pointe de la technologie est également nécessaire pour l'administration de ce traitement.

« L'équipe de soins oncologiques de l'Hôpital régional de Saint John (HRSJ) du Réseau de santé Horizon est extrêmement fière d'offrir ce traitement ultra moderne au Nouveau-Brunswick », a expliqué la Dre Holly Campbell, radio-oncologue à l'HRSJ. « Le traitement est administré à Saint John, certes, mais il est offert aux patients de tout le Réseau de santé Horizon qui répondent aux critères d'admissibilité. Une fois la planification effectuée, les patients peuvent entreprendre leur traitement contre le cancer et avoir terminé deux semaines plus tard. »

La réduction globale du nombre de traitements perturbe moins la vie des patients atteints du cancer de la prostate et de leur famille. Les patients peuvent subir tous les traitements de radiothérapie en l'espace de deux semaines.

Grâce à des outils permettant une précision accrue, l'équipe de soins multidisciplinaires arrive à implanter trois marqueurs spéciaux dans la prostate et à administrer une dose de radiation plus élevée pour cibler les cellules cancéreuses. La précision accrue avec laquelle la radiation est administrée permet également de réduire le nombre d'effets secondaires notés par les survivants du cancer de la prostate, comme l'incontinence et la dysfonction érectile.

« Dans le passé, la radiothérapie contre le cancer de la prostate était administrée en plusieurs séances de traitement à faible dose. Arriver à réduire le nombre de séances et la durée du traitement est un énorme pas en avant pour les soins oncologiques au Nouveau-Brunswick », a expliqué le Dr Stuart Edmonds, vice-président principal du volet Mission, recherche et défense de l'intérêt public de la Société canadienne du cancer.

Jusqu'à ce jour, quelque 8 patients atteints du cancer de la prostate qui répondaient aux critères de RSC et ont suivi ce traitement sont maintenant des survivants du cancer.

« Quand on m'a offert la possibilité d'être l'un des premiers patients à recevoir la RSC, j'ai tout de suite sauté sur l'occasion », a témoigné George Queen, un résident de Quispamsis âgé de 79 ans. « Ce traitement moderne m'a épargné plusieurs séances et j'ai eu de la chance de pouvoir le recevoir tout près de chez moi. Je remercie sincèrement la Dre Campbell et son équipe d'avoir rendu la RSC disponible au Nouveau-Brunswick. »

« La mise en œuvre de la RSC pour traiter le cancer de la prostate est une excellente nouvelle pour Horizon puisqu'elle est conforme à notre plan stratégique, qui propose l'adoption de l'innovation pour permettre aux employés d'Horizon de travailler plus intelligemment tout en augmentant leur rendement et d'améliorer les options de traitement pour les patients », a souligné le Dr John Dornan, président-directeur général d'Horizon. « Je suis incroyablement fier de la Dre Holly Campbell et de tous les membres de l'équipe de soins oncologiques pour le travail qu'ils ont accompli afin d'offrir ce traitement moderne chez Horizon. »

Pour en savoir plus au sujet de la RSC contre le cancer de la prostate et des membres de l'équipe de soins qui offre le traitement, visionnez la vidéo qui suit.

Les hommes âgés de 50 ans et plus devraient discuter du dépistage du cancer de la prostate avec leur fournisseur de soins de santé. Le test de dépistage de l'antigène prostatique spécifique (APS) est crucial pour le dépistage précoce du cancer de la prostate. Pour savoir si ce test de dépistage vous convient et prendre une décision éclairée par rapport à votre santé, parlez à votre fournisseur de soins de santé et évaluez ensemble vos facteurs de risque personnels.

La Dre Holly Campbell, BSc, MD, FRCPC, est radio-oncologue et chef du programme de curiethérapie à l'Hôpital régional de Saint John du Réseau de santé Horizon depuis 2009. Elle est également professeure adjointe à l'Université Dalhousie. Originaire de Saint John, la Dre Campbell est titulaire d'un baccalauréat ès sciences de l'Université du Nouveau-Brunswick et d'un doctorat en médecine de l'Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Elle a ensuite fait un stage de recherche en curiethérapie à l'Université de la Colombie-Britannique. La Dre Campbell a été radio-oncologue en Ontario durant huit ans avant de revenir s'établir à Saint John.

 

- 30 -

 

Renseignements supplémentaires :

 

Kris McDavid

Relations avec les médias

1-877-499-1899

media@horizonnb.ca

nouvelles.horizonnb.ca

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: