Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Miramichi : La pandémie de COVID-19 a été l’occasion de revenir à l’essentiel

Par Chad Duplessie, agent de développement communautaire pour la région de Miramichi

Livraison de nourriture : Chad Duplessie, agent de développement communautaire d'Horizon, et Erica Ward, gestionnaire du centre alimentaire communautaire de Natoaganeg, préparent des sacs de fruits et légumes pour la collecte.

S'il y a un aspect positif qui peut se dégager de la pandémie de COVID-19, c'est peut-être qu'elle nous a permis de nous arrêter un instant, de réévaluer notre mode de vie et de revenir à l'essentiel.

Alléger l'horaire de la famille, faire confiance aux amis proches et à la famille que l'on invite dans sa bulle, évaluer et adapter la façon de se procurer et de consommer sa nourriture - ce sont tous des effets de la pandémie. Ça a certainement été le cas pour ma famille, surtout durant les premières semaines suivant la proclamation de l'état d'urgence.

J'ai trois petits enfants, dont Camden, huit ans, Edie, six ans, et Calla, trois ans. Nous sommes une famille très occupée. Ma femme travaille comme gestionnaire communautaire dans la plus grande maison de soins infirmiers des environs et moi, en plus de travailler comme agent de développement communautaire pour Horizon, je suis également conseiller municipal pour la ville de Miramichi.

Nous avons commencé à cuisiner des repas en famille, et à ne pas nous précipiter pour aller faire du sport, Pizza Pop à la main. Nous avons dû planifier davantage nos repas et nos courses pour pouvoir passer nos commandes en ligne et les ramasser au point de cueillette.

Durant les premiers jours de la mise en état d'urgence en place en raison de l'arrivée de la pandémie de COVID-19, nous étions carrément effrayés. Notre système alimentaire était incroyablement fragile puisque les chaînes d'approvisionnement commençaient à s'effondrer, les usines de transformation souffraient d'infections généralisées et les membres de notre collectivité étaient confrontés à de plus en plus d'obstacles pour accéder à des aliments sains.

Avant la Prestation canadienne d'urgence (PCU) et l'intervention de l'industrie à but non lucratif, et avant même de savoir ce qui allait se passer ou à quoi ressemblerait une nouvelle normalité, les réseaux de la région, dont moi et d'autres employés d'Horizon faisions partie, ont commencé à discuter d'un nouveau modèle d'accès à des aliments sains.

Notre collectivité avait besoin d'un programme qui optimiserait une chaîne d'approvisionnement courte qui permettrait aux participants de bénéficier d'une expertise sur tous les nouveaux outils virtuels qu'ils apprenaient à utiliser.   

Ces discussions ont donné naissance au programme pilote Back to Basics, qui est mené en partenariat avec le réseau De Terre à Table, le centre alimentaire communautaire de Natoaganeg (Première Nation d'Eel Ground) et Green Life Farms. Ce programme repose sur une chaîne d'approvisionnement exceptionnellement courte (moins de 10 kilomètres) et s'appuie sur un ensemble diversifié de compétences et de connaissances alimentaires et sur notre compréhension du système alimentaire local.

Le programme en est actuellement à sa quatrième semaine de fonctionnement et il se déroule très bien! Nous avons un groupe de 10 participants recrutés par l'Association multiculturelle de Miramichi, le centre alimentaire communautaire de Natoaganeg et la Santé publique du Réseau de santé Horizon.

Chaque semaine, les participants se réunissent au centre alimentaire communautaire de Natoaganeg pour prendre leur sac de produits frais de la ferme et jaser (en respectant les mesures d'éloignement physique) avant de rentrer chez eux pour commencer à cuisiner. Ensuite, ils partagent leurs recettes sur notre groupe Facebook.

Nous avons vu des recettes incroyables, des pâtes au pesto de chou frisé, aux navets grillés enrobés de parmesan. Et nous bénéficions d'un groupe de participants tellement diversifié qui vient de cultures et d'origines différentes que les repas sont tout aussi variés. Nous avons des participants des Caraïbes, des Philippines et d'Espagne ainsi que des membres de la collectivité Mi'kmaq et des gens de la région de Miramichi.

On compte parmi les participants des jeunes, des personnes âgées, des mères célibataires et des familles entières. Le programme Back to Basics dispose d'une incroyable équipe de soutien composée d'un chef détenteur du Sceau rouge, d'une diététiste et d'un expert de la mise en conserve. Les membres de cette équipe sont tous prêts à répondre aux questions et à fournir des conseils et des idées par le biais de vidéos, de photos et de recettes.

Mon travail a toujours été orienté vers la collectivité et la collaboration avec diverses populations pour créer des moments de partage, de convivialité et de plaisir, depuis mon expérience comme directeur de camps d'été au Camp Rotary et au Camp Sheldrake jusqu'à mon incroyable expérience de travail à Natoaganeg alors que la collectivité mettait au point une stratégie communautaire intégrée de sécurité alimentaire - une stratégie qui inclut des chasseurs communautaires, des pêcheries communautaires, des jardins communautaires, des programmes de repas scolaires et le centre alimentaire communautaire de Natoaganeg.

J'ai une passion pour la nourriture, tant pour la déguster que pour la partager avec les autres. La nourriture, en particulier la bonne nourriture locale et saine, peut rassembler les gens d'une manière qui crée un climat chaleureux et souligne le fait que nous sommes tous, au fond, humains. Nous avons tous besoin de nourriture et d'eau, au niveau le plus élémentaire. Mais la beauté de la nourriture et des collectivités réside dans la façon dont elles évoluent à travers les difficultés. Ces évolutions se traduisent par une expérience mieux adaptée et plus enrichissante au niveau de la collectivité et par une plus grande cohésion et un plus grand respect des traditions au sein de nos familles.

Je continue à participer activement aux travaux visant à accroître notre sécurité alimentaire, tant sur le plan communautaire que provincial. Je suis membre du réseau De Terre à Table, le réseau de sécurité alimentaire de la région de Northumberland, et je préside également Aliments pour tous NB, le réseau provincial de sécurité alimentaire.

La diversité des saveurs et des cultures qui caractérise le projet pilote Back to Basics a permis de mettre en place un programme qui peut évoluer vers une nouvelle façon d'accéder aux aliments les plus délicieux, les plus nutritifs et les plus locaux, de manière soutenue, diverse et digne.

Je vous encourage donc à réévaluer votre mode de vie afin de déterminer où vous pouvez ramener vos habitudes à l'essentiel.

Chad Duplessie est agent de développement communautaire dans la région de Miramichi. Il travaille chez Horizon depuis l'automne 2019. Même s'il vient d'une famille d'éducateurs, Chad a trouvé ses passions dans l'engagement communautaire, la sécurité alimentaire et la mobilisation des jeunes. Né au Nunavut, mais élevé à Miramichi, il est diplômé du programme des droits de l'homme de l'Université St. Thomas et a travaillé avec un certain nombre d'organisations qui aident à construire des collectivités plus saines.

La création de programmes durables et fructueux le passionne particulièrement, et souvent ces projets partent d'une idée.

Si vous avez une idée de projet communautaire qui pourrait contribuer à rendre une communauté plus forte et plus saine, veuillez communiquer avec Chad par courriel pour en discuter (Chad.duplessie@horizonnb.ca).

Taille du texte: