Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Blackville : Outiller les enfants en cuisine aujourd’hui pour leur assurer un meilleur lendemain

L'insécurité alimentaire est un thème récurrent parmi les enjeux qui touchent les collectivités du Nouveau-Brunswick, et la collectivité rurale de Blackville n'y fait pas exception.

Selon l'Évaluation des besoins de la collectivité en matière de santé de la région de Miramichi (EBCS), l'insécurité alimentaire est un domaine prioritaire dans la région. Le région de Blackville, qui est située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Miramichi, est incluse dans l'EBCS de la région de Miramichi.

Jessica Bowie et Mélanie Cormier sont deux diététistes de la Santé publique d'Horizon qui font partie du réseau Roots to Table, un réseau qui appuie la tenue de programmes culinaires Chefs! dans les écoles.

« Le programme contribue à améliorer la santé et le bien-être des élèves de la région de Blackville en leur enseignant des compétences en cuisine qui leur seront utiles toute leur vie », explique Jessica.

« Les enfants et les jeunes apprennent un tas de choses sur l'alimentation saine et l'activité physique tout en découvrant les plaisirs de cuisiner », souligne Mélanie.

Créé par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le programme continue d'être offert depuis plusieurs années dans le comté de Northumberland grâce à des subventions.

« Le réseau local de la sécurité alimentaire nous aide aussi en assurant la formation des bénévoles ou en fournissant des ustensiles de cuisine », ajoute Jessica.

Offert en deux formats (6 ou 12 semaines), le programme est composé de séances hebdomadaires lors desquelles les élèves de 5e année se réunissent pour apprendre les bases de la cuisine.

Les élèves apprennent à bien se laver les mains, à manipuler les couteaux et à exécuter d'autres tâches de façon sécuritaire, à assurer la salubrité des aliments, à réfléchir sur l'alimentation saine, à se servir d'ingrédients frais et bien plus. Ils apprennent également l'importance d'avoir un mode de vie actif.

« Toutes ces compétences les aident à devenir des adultes épanouis qui ne dépendent pas de la restauration rapide et des aliments préemballés pour subsister, » explique Mélanie. « Notre objectif consiste à enseigner aux jeunes les compétences de bases en cuisine afin d'améliorer leurs connaissances en matière d'alimentation et de les encourager à adopter un mode de vie sain. »

Brenda Stewart est la vice-présidente de Blackville Home and School Association, l'organisme qui coordonne et anime les séances.

« Les enfants adorent le programme! Ils ont toujours hâte à la prochaine séance », se réjouit-elle.

On enseigne d'abord aux enfants les rudiments de la sécurité dans la cuisine et de la salubrité alimentaire. Ensuite, ils peuvent passer aux fourneaux.

« Ils commencent par apprendre à frire des aliments à la poêle, puis à faire bouillir des aliments comme des carottes et des pommes de terre », explique Brenda. « Par la suite, nous leur apprenons à se servir du four. »

Brenda souligne également que le mode d'apprentissage pratique du programme plaît beaucoup aux élèves.

« Ils aiment le côté interactif des séances. Ils sont debout, ils cuisinent et ils apprennent », note Brenda.

Qu'importe si leur plat est réussi ou raté, ils sont fiers de l'avoir préparé eux-mêmes!

 « Dans l'une des séances, je prends du recul et je les laisse mélanger du steak haché avec un œuf. Ils trouvent ça dégoûtant, mais à la fin, ils finissent toujours par dire "C'est moi qui l'ai fait! Il faut que j'y goûte". »

Quelle est la séance préférée de Brenda? Celle où elle apporte un tas d'aliments différents pour que les élèves y goûtent.

« J'achète tout plein de trucs différents : du lait de soya, du lait sans lactose, des avocats, du hummus, des pamplemousses, du fromage de chèvre et j'en passe », explique-t-elle. « Ensuite, les enfants doivent y goûter pour faire l'expérience d'aliments qui sont peut-être nouveaux pour eux. »

D'autres programmes semblables sont également offerts en milieu scolaire à Baie-Sainte-Anne, à Neguac, à Rogersville, à Red Bank et ailleurs dans la région de Miramichi.

« C'est tellement beau de voir les enfants acquérir plein de connaissances en cuisine et en être fiers! » lance Brenda. « J'ai beaucoup de plaisir à enseigner ces cours. Les élèves adorent y participer. »

Taille du texte: