Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Growing our Community : apprendre à jardiner grâce à une initiative jeunesse

Dans le cadre d'un stage d'été au Réseau de santé Horizon (Horizon), Kandis Neil-Sampson a passé son été 2020 à créer des liens, à présenter des demandes de subvention pour lancer des programmes et en fin de compte, à réellement incarner la vision d'Horizon d'aider les gens à être en santé!

Originaire de Stanley, Kandis souligne que durant son stage, elle en a appris énormément sur la région de Tantramar et sur les divers organismes sociaux qui veillent à la prospérité de la collectivité.

« Ce poste m'a permis d'apprendre à connaître ce coin de pays et à découvrir sa force et la façon dont sa population s'est rassemblée pour apporter des changements positifs en des temps difficiles, soient le confinement et le rétablissement après la période de confinement », dit-elle. « Sackville prospère grâce à la population étudiante de l'université. La pandémie de COVID-19 a nui à l'économie de la ville, mais les citoyens on su se rallier. »

Kate Doyle, agente de développement communautaire pour la région de Moncton, dit que Kandis a commencé à travailler avec elle en juin à titre de personne de soutien du programme Communauté « Food Smart » de la région de Tantramar. Kate a rapidement conclu que Kandis aurait bien d'autres occasions d'apporter son aide, particulièrement dans les régions où des problèmes de sécurité alimentaire faisaient leur apparition en raison de la pandémie de COVID-19.

« À l'aide des liens qu'elle a créés avec certains groupes de travail faisant partie du groupe de travail Tantramar COVID-19 Task Force, des initiatives comme le projet de jardinage ont commencé à prendre vie », explique Kate. « Kandis et ses pairs se sont immédiatement mis à la tâche. C'était fantastique de pouvoir profiter de son soutien pour mon travail, mais en réalité, le leadership et l'innovation dont elle et ses pairs ont fait preuve dans tous leurs autres projets ont été l'un des points forts de mon été! »

Faire grandir sa collectivité un légume à la fois

Growing our Community est l'un des projets que Kandis a chapeautés durant l'été. Dans le cadre de ce dernier, 10 familles ont reçu des trousses de jardinage pour qu'elles puissent faire pousser leurs propres légumes dans des pots.

Dans chaque trousse de jardinage se trouvait un sac réutilisable contenant des outils, du terreau, de l'engrais ainsi que des contenants et des pots que chaque famille pourrait utiliser pour faire pousser des légumes.

« J'ai également créé de petits guides pratiques pour chacune des familles, pour les aider à prendre bien soin de leurs légumes », dit Kandis.

On a demandé aux familles qui recevaient des boîtes de nourriture par l'intermédiaire de l'école Port Elgin Regional School (histoire ici) si elles voulaient recevoir une trousse de jardinage, et dix d'entre elles ont accepté.

Kandis mentionne que l'idée a germé en juillet, durant une journée préparation de boîtes du programme Communauté « Food Smart » de la région de Tantramar. Kate précise que la pépinière MacArthur's Nurseries souhaitait faire don de plants de légumes à une bonne cause.

Jessica Hughes, du groupe Sackville 2020, faisait aussi du bénévolat ce jour-là et elle a mentionné qu'elle et Hannah Crouse (stagiaire d'été au Centre de santé de Port Elgin et des régions environnantes du Réseau de santé Horizon) aimeraient trouver une façon de permettre aux familles à faible revenu de faire du jardinage.

« J'étais très excitée par l'idée. Le reste de la journée, Jessica et moi avons fait un remue-méninges et trouvé une solution pour faire de cette idée une réalité », dit Kandis.

Kandis s'est mise à la préparation de demandes de subvention. Le projet a obtenu deux subventions, soit un montant de 1 500 $ de Jeunes en action et un montant de 900 $ du Programme de subvention pour l'action communautaire en alimentation.

Avec l'argent reçu, Kandis et Jessica ont été en mesure de se procurer tout ce dont elles avaient besoin pour faire la trousse de jardinage une réalité.

« Nous avions tout d'abord besoin d'un moyen pour transporter tous les plants. Je pense que nous avions environ 70 plants au total. Nous avons loué un camion U-Haul pour les transporter jusqu'à Sackville », souligne Kandis.

Les plans donnés comprenaient un assortiment de tomates, de poivrons, de haricots, de laitues et de légumes à feuilles.

« Nous nous sommes procuré des outils comme des pelles, des râteaux, des gants, des arrosoirs et des tuteurs à tomates. Nous avons également acheté de la terre, de l'engrais et beaucoup de pots », dit Kandis.

Elle a ensuite recruté des élèves de l'école secondaire Tantramar Regional High School pour l'aider à préparer les trousses.

« Ils ont tous été incroyables et vaillants », indique Kandis. « J'ai aussi recruté d'excellents bénévoles au sein des groupes de jeunes et d'action pour nous aider à livrer les plants. Je ne les remercierai jamais assez pour toute leur aide. »

Les trousses de jardinage aident non seulement à vaincre l'insécurité alimentaire, mais elles offrent aux participants un sentiment du devoir accompli et une source de nourriture fiable et durable durant la saison de jardinage. Les enfants peuvent se lever chaque jour et prendre soin de leurs plants, cueillir des légumes frais et en profiter en famille.

« Nous voulions intégrer un moyen plus durable d'avoir accès à des aliments frais. C'est ce qu'on a accompli avec ce projet », dit Kandis.

Kandis souligne qu'avant cet été, elle n'était pas au courant des problèmes de sécurité alimentaire dans la région de Tantramar ou de tout le travail qu'accomplit le Centre de santé de Port Elgin et des régions environnantes auprès des groupes communautaires.

« Je ne savais pas à quel point une seule personne peut apporter des changements positifs lorsqu'on lui fournit les ressources nécessaires », dit-elle. « Horizon, plus particulièrement Kate Doyle, m'a montré comment avoir accès aux ressources requises pour créer des programmes comme Growing our Community, qui peuvent apporter un vrai vent de changement dans la collectivité. »

Kandis Neil-Sampson est originaire de Stanley, au Nouveau-Brunswick, et entamera sa quatrième année à l'Université Mount Allison à l'automne 2020. Une ancienne de la résidence Campbell Hall (vive la partie nord du campus!), elle obtiendra un diplôme avec une majeure en science cognitive et une mineure en psychologie.

À l'école secondaire, Kandis a travaillé et fait du bénévolat dans les foyers de soins et les foyers pour personnes âgées et a passé beaucoup de temps avec des patients souffrant de démence et de la maladie d'Alzheimer. C'est pour cette raison qu'elle s'intéresse aux troubles et aux maladies neurologiques et qu'elle prévoit poursuivre ses études pour se spécialiser en neuropsychologie et en gérontologie.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, elle a participé à divers comités du groupe de travail Tantramar COVID-19 Task Force, dont le groupe d'action Food Security Action Group, le groupe d'action Youth and Student Action Group ainsi qu'à divers sous-comités sur la viabilité environnementale et les espaces jeunesse comme bénévole.

Taille du texte: