Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

LE GYMNASE DE PHYSIOTHÉRAPIE DU GENOU : LÀ OÙ LA MAGIE SE PRODUIT!

Louis et Joanne Babineau à leur domicile, à Dieppe. Louis s'est fait remplacer le genou gauche en avril 2021 et fait des exercices au gymnase de physiothérapie du genou à L'Hôpital de Moncton du Réseau de santé Horizon depuis.

Un remplacement total du genou est une opération courante pour laquelle les patients doivent travailler fort afin de se remettre sur pied.

L'équipe de physiothérapie de L'Hôpital de Moncton (LHM) du Réseau de santé Horizon travaille avec les patients afin d'élaborer un plan pour leur permettre de reprendre les activités qu'ils aiment tant, qu'il s'agisse d'un sport, d'un passe-temps, de leur travail ou, pour bon nombre d'entre eux, d'être présents pour leurs petits-enfants.

À la suite d'une chirurgie de remplacement du genou, les patients sont encouragés à se lever et à marcher aussi tôt que possible. L'idée de devoir effectuer ces mouvements peut être intimidante pour les patients, mais avec l'aide de l'équipe de physiothérapie pour se renseigner et se préparer, ils obtiennent des résultats impressionnants.

La gestionnaire des Services de physiothérapie chez Horizon dans la région de Moncton, Tara Mann, indique que les patients qui se lèvent et marchent le jour même de leur opération voient leur séjour à l'hôpital écourté et leur rétablissement accéléré, ce qui leur permet de reprendre leurs activités plus rapidement.

"La préparation des patients réduit le risque de complications postopératoires et leur donne l'assurance de pouvoir marcher avec leur nouveau genou », explique-t-elle. « La plupart des patients ont peur de l'inconnu, mais l'équipe de physiothérapie les aide à apaiser leurs craintes, les encourage et leur apprend à se lever et à bouger avec confiance. »

Tara Mann, la gestionnaire des Services de physiothérapie chez Horizon dans la région de Moncton.

Tara affirme qu'une partie de la réussite des patients est attribuable au travail acharné des membres de l'équipe de physiothérapie qui travaillent à l'étage du Service d'orthopédie et n'hésitent pas à prolonger leurs journées de travail pour s'assurer que leurs patients se lèvent et marchent le jour de leur opération.

Parlez-en à Louis Babineau, 66 ans, de Dieppe, qui a subi un remplacement du genou à LHM le 27 avril 2021.

Avant son opération, son équipe l'a préparé à se lever et à marcher aussitôt que possible après son opération. Plus tôt il allait marcher, plus tôt il pourrait obtenir son congé de l'hôpital et entreprendre sa convalescence à la maison.

« J'avais tellement hâte. J'étais prêt. Je me demandais si ça allait être difficile, mais j'ai réussi », confie-t-il. « À mon grand bonheur, j'étais de retour à la maison le lendemain. »

Le retour à la maison le jour suivant n'est toutefois pas le cas de tous. Louis se trouve chanceux et invite les autres patients à faire confiance aux encouragements des membres de leur équipe de soins.

Il s'est écoulé environ un an et demi entre le jour où Louis a appris qu'il aurait besoin d'un remplacement total du genou et le jour où l'opération a enfin eu lieu.

« J'étais misérable. J'avais beaucoup, beaucoup de mal. Monter dans la voiture et en descendre, monter les escaliers et les descendre, transporter des objets, bref, tout me faisait mal », explique Louis.

L'homme a travaillé pendant des années pour Coca-Cola, et dans le cadre de son travail, il devait soulever beaucoup de charges lourdes. Il a également travaillé dans le domaine de la construction et dans le domaine récréatif à l'entretien de patinoires l'hiver et de terrains de baseball l'été. Il a également joué au baseball au poste de receveur.

En raison de la douleur, Louis était incapable de faire ce qu'il aime : pas de pêche, pas de golf, pas de canot et pas de petits projets à son chalet. Il était incapable de bardasser autour de la maison, et c'est son épouse, Joanne, qui a dû prendre la relève.

« Ma femme est ma meilleure amie. Je n'aurais pas pu y arriver sans elle », souligne-t-il. « Quand on m'a donné ma date d'opération, je me suis dit 'Enfin'. J'étais très heureux et soulagé. »

Quand la magie se produit

Depuis le remplacement de son genou, Louis fréquente le gymnase de physiothérapie du genou de LHM.

« Ça s'améliore de jour en jour », dit-il. « Les exercices de physio sont difficiles, mais l'équipe sait ce qu'elle fait. »

Justin Saulnier, surveillant des Services de physiothérapie qui travaille au gymnase de physiothérapie du genou, explique que les opérations de remplacement du genou sont chose commune, et que souvent, les patients entendent parler de bouche à oreille à quel point cette opération a changé leur vie.

« Les gens ne se rendent pas compte de tout ce qui entre en ligne de compte dans leur réadaptation. Les gens ont tendance à oublier facilement les défis qu'ils ont surmontés et les problèmes qu'ils ont dû régler pour se rendre où ils sont. »

Justin Saulnier, surveillant des Services de physiothérapie qui travaille au gymnase de physiothérapie du genou.

Justin précise qu'au premier point de contact, au gymnase, les patients et les membres de l'équipe fixent des objectifs réalistes.

« Bien entendu, nous savons en partant que nos patients ne vont pas aller jouer au golf la semaine d'après ou aller faire l'épicerie pendant une heure », ajoute-t-il. « Nous travaillons avec les patients pour veiller à ce qu'ils atteignent leurs objectifs, et parfois, il faut simplement un peu plus de temps que prévu. »

Justin explique que les membres de l'équipe de physio mettent les patients au défi d'obtenir les meilleurs résultats possibles.

« Nous sommes honnêtes avec les gens. Nous les encourageons ou nous leur servons de guide, selon les circonstances », explique-t-il. « Nous essayons de créer un milieu amusant et positif pour faciliter cette réadaptation, car ce n'est pas toujours évident sur le moral. »

Carla Chadwick, qui a récemment fait remplacer son autre genou, s'échauffe dans le gymnase de physiothérapeute du genou sous les conseils du physiothérapeute Justin Saulnier.

Les premières visites au gymnase sont les plus difficiles, car les patients ne sont pas véritablement eux-mêmes.

« Ils ont beaucoup de mal, ils dorment et mangent à peine, et ils ont certaines attentes envers eux-mêmes par rapport au niveau de récupération qu'ils devraient avoir atteint à un moment quelconque qui ne correspond pas nécessairement à ce qui est possible. Ils sont complètement déroutés », explique Justin. « Nous sommes là pour les éclairer un peu plus. Nous les avons vus vivre des moments difficiles et nous essayons d'avoir du plaisir avec eux. »

Le physiothérapeute Justin Saulnier rajuste les poulies durant les exercices d'amplitude de mouvement de Carla Chadwick.

Les exercices de physiothérapie sont parfois exigeants, et la réadaptation en groupe permet aux patients qui ont subi un remplacement total du genou de s'exercer ensemble malgré leurs différents niveaux de rétablissement.

« L'esprit de camaraderie et la motivation du personnel créent un excellent climat pour les patients », souligne Tara.

Justin explique qu'ils écoutent souvent de la musique dans le gymnase et qu'ils rient beaucoup.

« Ce n'est pas toujours rose, par contre. Il y a des moments où c'est plus difficile. Des fois, nos patients vivent des problèmes ou des difficultés, et il leur arrive même de pleurer », ajoute-t-il. « Nous voulons respecter tout le monde, respecter leurs circonstances et être là pour répondre à leurs besoins, peu importe leurs besoins. »

La bonne nouvelle, c'est que dans le gymnase, les membres de l'équipe de physiothérapie sont témoins de nombreux moments dignes d'être célébrés.

« Nous tenons certaines choses banales pour acquises, comme le simple fait de pouvoir enfiler une paire de bas par nous-mêmes le matin. Quand nos patients y arrivent de nouveau, c'est une grande étape de franchie », précise Justin.

« Ils se plaignent de leurs échecs ensemble, mais ils célèbrent aussi leurs réussites ensemble. Quand l'un d'entre eux atteint un objectif, il règne une atmosphère incroyable dans le gymnase. C'est comme… de la magie », sourit Tara.

L'équipe de physiothérapie se donne la mission de garder ses patients motivés tout au long de leur réadaptation et de s'assurer qu'ils ne perdent pas de vue leurs objectifs.

« Je dis toujours à mes patients que le but premier, une fois tout le processus conclu et la réadaptation terminée, c'est que les gens ne puissent pas deviner qu'ils ont subi un remplacement du genou », confie Justin. « Je veux qu'ils puissent retourner à leurs occupations et fonctionner sans problème sur le plan de la force et de l'amplitude de mouvement. »

Retour aux petits projets

Louis et Joanne sont du même avis : l'équipe d'orthopédie et l'équipe de physiothérapie leur ont offert d'excellents services.

« Incroyable. Tout simplement incroyable. Je n'en reviens encore pas. On n'aurait pas pu demander mieux », se réjouit Louis.

« Les physiothérapeutes, les membres de l'équipe des services chirurgicaux, tout le monde a donné son 200 %. », renchérit Joanne.

« Notre équipe de physiothérapie dirige et motive les patients tout au long de leur réadaptation », explique Tara. « Nos patients font confiance à notre savoir-faire et ça paraît, étant donné les résultats dont nous sommes témoins. Ils ont aussi beaucoup de plaisir dans le processus, ils rient beaucoup. »

Son opération maintenant chose du passé, Louis a bien hâte de rayer des projets inscrits sur sa liste de choses à faire et sur celle de Joanne, et bien entendu, il se réjouit à l'idée de réaliser des petits projets à leur chalet sur la rivière Kouchibouguac et de passer du temps avec leurs petits-enfants.

Louis et Joanne Babineau dans leur cour arrière. Louis est très heureux d'avoir subi un remplacement du genou, car il peut maintenant de nouveau tondre son gazon et faire des travaux dans la cour.

« J'ai hâte de bardasser autour du chalet comme avant », dit-il. « Nous sommes allés faire un tour au chalet et j'ai remarqué plusieurs choses qui ont besoin de réparations. Je ne suis pas encore prêt, mais bientôt, je le serai et je pourrai m'atteler à la tâche. »

Pour l'instant, il prend les choses à un jour à la fois en sachant que s'il continue de faire de la physio, il aura encore de nombreuses années pour vaquer à ses petits projets.

Réduire les temps d'attente

L'un des objectifs énumérés dans notre Plan stratégique d'Horizon 2021-2026 est de réduire les temps d'attente dans notre système de santé.Pour assurer des soins de qualité, il est fondamental de veiller notamment à ce que les patients et les clients aient accès aux services de soins de santé dont ils ont besoin dans un délai raisonnable.

L'équipe du gymnase de physiothérapie aide les patients à réduire la durée de leur séjour à l'hôpital après une chirurgie de remplacement du genou et à reprendre leurs activités normales.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: