Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Restez en sécurité et en santé durant cet été sans pareil

Download this video here.

Au Nouveau-Brunswick, l'été nous interpelle comme aucune autre saison.

C'est parce que dans notre coin du monde, nous savons que l'été est éphémère, une occasion dont nous voulons profiter au maximum.

Cette période de bonheur qui s'étend de la fête du Canada jusqu'à la fête du Travail n'offre qu'un moment pour nous imprégner de ce que notre belle province à offrir pendant que la météo nous le permet encore.

La saison estivale passe en un éclair, et avant que l'on ne s'en rende compte, ces longues journées chaudes et brumeuses font place à la fraîcheur du soir de l'automne.

Il est donc important de profiter au maximum de la saison, en intégrant autant d'activités que possible dans nos journées.

Cependant, la COVID-19 changera notre façon de vivre l'été au Nouveau-Brunswick.

En raison de la menace persistante posée par ce virus, l'idée de se rendre à une plage ou à un parc bondé peut ne plus être aussi attrayante qu'auparavant.

Mais là où il y a des défis, il y a aussi des occasions à saisir. Si, comme Néo-Brunswickois, nous sommes bien préparés et prenons les précautions nécessaires, il n'y a aucune raison pour nous empêcher de profiter de tout ce que l'été a à offrir ici, dans notre propre province.

L'occasion est sans doute idéale pour partir à la recherche de nouvelles expériences et redécouvrir la multitude d'attraits de notre province, en nous rappelant les raisons pour lesquelles nous vivons ici en premier lieu.

Mais avant de se lancer à corps perdu dans l'été, il est important de prendre un moment pour réfléchir à l'importance de le faire en toute sécurité - car là où il y a de la chaleur intense, des rayons ultraviolets nocifs, des essaims d'insectes et de l'eau libre, il y a aussi des dangers.

Dans cette optique, nous avons préparé quelques conseils et astuces utiles qui vous aideront à tirer le meilleur parti de l'été.

Summer Safety FR - July 10 2020

Sécurité au soleil

S'il est important que chacun prenne les précautions nécessaires lorsqu'il sort pour s'amuser au soleil, c'est encore plus critique pour les enfants.

Les bébés sont particulièrement susceptibles aux risques d'exposition au soleil, non seulement en raison de leur peau sensible, mais aussi parce qu'ils ne peuvent pas nous dire s'ils ont trop chaud ou si le soleil est trop fort.

Selon l'heure de la journée, les conditions météorologiques et le niveau de rayonnement ultraviolet (rayons UV), il suffit d'une quinzaine de minutes pour attraper un coup de soleil.

L'indice UV est un outil utile pour se protéger du soleil. Il est facilement accessible sur n'importe quel site Web de service météorologique; en règle générale, plus le chiffre est élevé, plus le risque est grand.

Il est également important de se rappeler que le cancer de la peau est de loin la forme de cancer la plus fréquemment diagnostiquée dans notre pays, soit environ un cancer sur trois, et que le taux continue d'augmenter régulièrement chaque année.

N'oubliez pas : LE BRONZAGE SANTÉ N'EXISTE PAS. Une exposition au soleil non protégée provoque des dommages à la peau et aux yeux, un vieillissement prématuré de la peau et un affaiblissement du système immunitaire. Une surexposition au soleil pendant l'enfance peut également entraîner le développement d'un cancer de la peau plus tard dans la vie.

Votre meilleure défense contre le soleil est d'utiliser un écran solaire de qualité à large spectre avec un indice de protection de 30 ou plus. Il faut l'appliquer 15 minutes avant d'aller dehors et le réappliquer à intervalles réguliers tout au long de la journée.

Le port d'un chapeau à large bord et de vêtements amples et légers, ainsi que des lunettes de soleil avec protection contre les rayons UVA et UVB, sont également de bonnes précautions à prendre. 

Votre peau, le plus grand organe de votre corps, vous remerciera plus tard!

Voici quelques autres conseils pour vous protéger, vous et votre enfant, du soleil cette saison (source :Santé Canada,Société canadienne du cancer) :

  • Utilisez un écran solaire résistant à l'eau et n'oubliez pas de le réappliquer plus souvent si vous vous baignez, si vous vous séchez avec une serviette ou si vous transpirez beaucoup.
  • N'oubliez pas d'appliquer l'écran solaire sur les zones facilement oubliées, comme les oreilles, le nez, le cou, le dos et le dessus des pieds. Envisagez aussi d'utiliser du baume à lèvres contenant un écran solaire.
  • Les rayons UVB du soleil (le rayonnement qui provoque la plupart des coups de soleil) sont à leur plus fort entre environ 11 heures et 14 heures, alors essayez de limiter votre exposition lorsque le soleil est le plus intense.
  • Évitez d'exposer les bébés de moins d'un an aux rayons directs du soleil afin de prévenir les lésions cutanées et la déshydratation. Ne les laissez jamais jouer ou dormir au soleil.
  • Les bébés devraient être à l'ombre, sous un arbre, un parasol ou un auvent. Il ne faut jamais laisser les enfants (ou les animaux domestiques) dans un véhicule stationné.
  • Si vous ou votre enfant attrapez un coup de soleil, mettez-vous immédiatement à l'abri du soleil. Les zones ombragées par les arbres sont généralement de cinq à neuf degrés plus fraîches que les endroits directement exposés au soleil.
  • Pour traiter un coup de soleil, évitez les crèmes ou lotions qui peuvent retenir la chaleur à l'intérieur de la peau ou qui peuvent contenir des médicaments anesthésiants (p. ex. : benzocaïne ou lidocaïne). Un gel d'aloès peut être utilisé.

Sécurité aquatique

Rien de tel que de plonger dans une piscine ou de jouer dans les vagues par une chaude journée d'été.

Mais là où il y a de l'eau, il y a aussi du danger; il est donc essentiel que chacun, quel que soit son âge, fasse preuve de prudence.

Selon les données de surveillance sentinelle de Santé Canada, 290 personnes sont mortes par noyade accidentelle en 2017, et la noyade reste l'une des principales causes de décès chez les jeunes enfants et les nourrissons.

La plupart des noyades, soit environ 62 %, ont lieu en été, 57 % de tous les incidents se produisant dans des piscines. Les données fédérales montrent également qu'en ce qui concerne les noyades en piscine, 49 % d'entre elles concernent de jeunes enfants âgés de quatre ans et moins.

Entre 2010 et 2017, les hôpitaux canadiens ont signalé 1 340 hospitalisations liées à la noyade. Plus de la moitié de ces cas concernaient des personnes âgées de moins de 19 ans.

Une noyade peut avoir lieu dans une piscine, dans un plan d'eau naturel et même dans la baignoire chez soi.

Bon nombre de ces tragédies peuvent être évitées en prenant quelques mesures essentielles, mais simples. Ces précautions vous permettront, à vous et à vos proches, d'être en sécurité chaque fois que vous êtes à proximité d'un plan d'eau.

La Croix-Rouge canadienne signale que la meilleure façon d'assurer la sécurité aquatique est, avant tout, de s'assurer que vous savez nager et de proposer à votre enfant des cours de natation dès son plus jeune âge.

Cependant, non seulement il faut être un bon nageur, mais il est aussi extrêmement important de savoir quoi faire en cas d'urgence liée à l'eau. Se préparer en prenant des mesures de prévention avant une journée à la piscine ou à la plage peut faire la différence entre la vie et la mort.

Sur ce, voici quelques points à retenir en matière de sécurité aquatique cet été (source :Santé Canada,Croix-Rouge canadienne) :

  • La majorité des noyades d'enfants surviennent lorsqu'il n'y a pas de surveillance par un adulte. Chaque fois que des enfants se trouvent près de l'eau, un adulte doit être présent. Assurez-vous que les nageurs débutants portent un gilet de sauvetage bien ajusté.
  • Assurez-vous que votre piscine est sécurisée par une clôture adéquate sur tous les côtés et par une porte à verrouillage et à fermeture automatique. Les piscines d'arrière-cour sont particulièrement dangereuses pour les jeunes enfants qui peuvent y tomber accidentellement.
  • Entrez toujours les pieds en premier dans un plan d'eau, y compris dans une piscine. Pour plonger en toute sécurité, il faut avoir reçu un entraînement adéquat, que l'eau ait au moins trois ou quatre mètres de profondeur et que la visibilité soit excellente, comme dans la zone désignée d'un centre aquatique.
  • Si vous nagez dans un plan d'eau naturel, ne sous-estimez jamais la puissance de l'eau en mouvement et méfiez-vous toujours des courants d'arrachement. Un courant d'arrachement peut entraîner même le plus fort des nageurs vers le large. Si vous êtes pris dans un tel courant, restez calme, conservez votre énergie et nagez de côté (parallèlement au rivage) pour vous en sortir. N'essayez pas de nager directement vers le rivage.
  • Sachez reconnaître un courant d'arrachement avant d'entrer dans l'eau. Examinez le ressac pour repérer tout écart dans une rangée de vagues et observez si des algues ou d'autres débris se dirigent vers le large plutôt que vers le rivage.
  • Comme pour la plupart des activités, ne consommez pas de drogues ou d'alcool pendant que vous vous baignez.

Affections liées à la chaleur

Le réchauffement de la planète est bien réel et, avec le temps, il est fort probable que nous verrons de plus en plus d'épisodes de chaleur extrême prolongés ou de vagues de chaleur.

Nous sommes tous susceptibles aux effets de la chaleur extrême, bien que les personnes âgées, les enfants et les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents soient plus à risque de développer des complications graves dues à une exposition prolongée à des températures élevées.

La température du corps peut augmenter à des niveaux dangereux à cause de l'air chaud, de la chaleur du soleil et des surfaces chaudes.

Le contact avec l'air froid et la production de sueur, qui s'évapore et nous rafraîchit, permettent de refroidir la température du corps.

Les symptômes des maladies liées à la chaleur peuvent s'installer rapidement et les conséquences peuvent être graves, voire mortelles.

Parmi les principales formes de maladies liées à la chaleur, citons : œdème (enflure des mains, des pieds et des chevilles ); éruption cutanée; crampes ( crampes musculaires ); évanouissement; épuisement; et coups de chaleur.

Deux règles de base doivent être observées pour réduire le risque de maladies liées à la chaleur : boire beaucoup d'eau avant d'avoir soif et rester au frais.

Il est important de noter que la soif est un mauvais indicateur de déshydratation, doncplus vous consommez d'eau, mieux vous vous porterez.

Voici quelques conseils supplémentaires à suivre(source : Santé Canada) :

  • Préparez-vous à la chaleur extrême.
    • Si vous avez un système de climatisation, assurez-vous qu'il fonctionne correctement. Les ventilateurs, y compris les ventilateurs de plafond, sont également efficaces, mais seulement en cas de faible humidité.
    • Surveillez de près les prévisions météorologiques.
    • Si vous vous rendez à la plage ou si vous participez à des activités de plein air, ayez de l'eau ou des boissons fraîches à portée de la main.
  • Apprenez à reconnaître les signes des maladies liées à la chaleur. Si vous présentez l'un des symptômes suivants, rendez-vous dans un endroit frais et buvez immédiatement beaucoup d'eau :
    • étourdissements ou évanouissements
    • nausées ou vomissements
    • mal de tête
    • respiration et rythme cardiaque rapides
    • soif extrême (bouche sèche et salive épaisse)
    • diminution de la miction (quantité d'urine éliminée) et urine anormalement foncée
    • changements de comportement chez les enfants (p. ex. : somnolence ou crises de colère)
  • L'alcool, y compris la bière, ne remplace pas l'eau et ne vous permet pas de vous hydrater. Si vous consommez des boissons alcoolisées de manière responsable, assurez-vous de boire beaucoup d'eau en même temps. En plus de boire de l'eau, pensez à manger des fruits, car de nombreux fruits vous aideront à rester hydraté.
  • Si vous envisagez de vous trouver à l'extérieur pendant une chaleur extrême, assurez-vous de faire de nombreuses pauses dans vos activités physiques et de trouver un endroit frais et ombragé.
  • Gardez votre maison au frais!
    • Évitez d'utiliser le four pour préparer les repas.
    • Envisagez d'ouvrir les fenêtres la nuit pour permettre à l'air plus frais de pénétrer.
    • Votre facture d'électricité pourrait augmenter, mais l'utilisation de ventilateurs en plus de la climatisation est un excellent moyen de faire circuler l'air et de rafraîchir votre maison rapidement.
    • Fermez vos rideaux ou vos stores pendant la journée pour empêcher les rayons du soleil d'entrer.
    • Envisagez de prendre des douches fraîches.
  • Les coups de chaleur sont des troubles de santé grave; ils sont considérés comme des urgences médicales. Si les symptômes suivants sont présents, appelez le 911 et rafraîchissez ou hydratez la personne immédiatement :
    • Température corporelle élevée
    • Confusion et problème de coordination
    • Étourdissements ou évanouissements
    • Absence de transpiration, mais la peau est rouge et très chaude

La sécurité estivale et la COVID-19

En 2020, la COVID-19 s'impose dans presque tous les aspects de notre vie.

La pandémie a bouleversé nos habitudes profondément ancrées, nous amenant à réfléchir sur des questions que nous n'avions jamais eu à nous poser en tant que société.  

Est-il prudent de se rendre à l'épicerie? Quelles sont les différences entre un masque chirurgical et un respirateur N95? Quand pourra-t-on à nouveau pratiquer des sports organisés en toute sécurité?

Même si la présence de la COVID-19 a fait basculer notre monde, il est également important de se rappeler que la vie continue.

L'une des meilleures façons de retrouver un peu de normalité pendant la pandémie est de sortir de chez soi pour se replonger dans la nature.

Nous avons déjà connu deux vagues de chaleur cet été, et à mesure que les restrictions s'assouplissent et que les gens commencent à se réadapter à la vie à l'extérieur, les plages, les cafés-terrasses, les parcs et les sentiers de la province offrent un refuge incontournable aux Néo-Brunswickois lassés de la COVID-19.

Mais comment pouvons-nous partager ces espaces en sécurité tout en restant conscients du coronavirus?

Voici quelques points à retenir (source : Organisation mondiale de la santé) :

  • Dans les zones extérieures où il est impossible de maintenir une distance physique de 2 mètres, utilisez un masque non médical fait de tissu plus léger, comme le coton, qui « respire ».
  • Si la plage ou la piscine où vous souhaitez vous rendre est trop fréquentée, prévoyez un plan B. Le Nouveau-Brunswick dispose de suffisamment d'espace pour nous tous, si vous savez où chercher. 
  • Vous pouvez apporter un masque de rechange (à mettre dans un sac à sandwich) au cas où la sueur rendrait votre masque moite.
  • Ne vous déplacez pas si vous présentez des symptômes de la COVID-19, ou si vous avez été en contact avec une personne qui a été déclarée positive pour le virus ou qui présente des symptômes de la maladie.
Taille du texte:

Liens connexes