Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Nos services

 

Histoire de cas

  • Antécédents
  • Immittancemétrie

L'audiologiste évalue le mouvement du tympan du patient en plaçant une petite sonde souple dans l'oreille pendant quelques secondes. Il teste les oreilles séparément afin de déterminer si le son passe bien au travers du  tympan. Par exemple, s'il y a trop de cérumen (cire) ou de liquide autour du tympan, cela peut réduire l'intensité  des sons entendus par le patient. L'audiologiste peut également présenter des sons pour mesurer la réponse d'un réflexe produit par l'oreille.

  • Émissions oto-acoustiques (EOA)

Pour ce test, on place une petite sonde souple dans l'oreille et on présente des notes de musique douce. Si le son est perçu, l'oreille génère un genre « d'écho » et celui-ci est mesuré.

Le test est rapide et sans douleur. On teste une oreille à la fois. Idéalement, le test est effectué lorsque le patient est tranquille et la pièce est silencieuse. Il est possible d'effectuer ce test sur les patients de tous âges. Il est particulièrement utile pour les patients qui sont incapables d'avoir une réponse comportementale fiable dans d'autres tests, notamment les bébés et les personnes atteintes de certains handicaps ou troubles de santé.

  • Audiométrie des adultes

Ce test d'audition est effectuer lorsque le patient est assis dans une cabine insonorisée. On lui insère des écouteurs dans les oreilles. L'audiologiste demande au patient d'indiquer chaque fois qu'il entend un son, habituellement en levant la main ou en appuyant sur un bouton. Ce test a pour but de déterminer jusqu'à quel point un son ou la parole peut être faible pour que le patient l'entende à peine. C'est ce qu'on appelle le seuil d'audibilité. Il aide les audiologistes à déterminer le degré et le type de la perte auditive.

  • Audiométrie des enfants

Les enfants de tous âges peuvent faire évaluer leur audition, et les audiologistes dans les hôpitaux ont les équipements et la formation nécessaire pour tester les enfants. Ci-dessous se trouve une liste des différentes méthodes de test en fonction de l'âge. Si l'enfant est incapable de faire le test correspondant à son âge, les audiologistes peuvent tester l'enfant à l'aide de différentes méthodes. En général, les enfants de tous âges subissent un test des émissions oto-acoustiques (EOA), s'il y a lieu, en plus des méthodes de tes expliquées ci-dessous.

  • 0-6 mois : chez les enfants très jeunes, on effectue le test des émissions oto-acoustiques (EOA) et/ou le test de potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral (PEATC).
  • 6-30 mois : on effectue l'audiométrie par renforcement visuel  pour les enfants de 6 à 30 mois. Durant l'audiométrie par renforcement visuel, on assoit l'enfant avec son parent/gardien/gardienne dans une cabine insonorisée. L'audiologiste surveille si l'enfant tourne sa tête en réponse aux sons provenant d'haut-parleurs. L'audiologiste récompense l'enfant s'il donne les bonnes réponses en allumant ou en animant un jouet.
  • 30 mois - 6 ans : L'audiométrie par le jeu est en fait comme un jeu. Le test a lieu dans une cabine insonorisée et l'enfant porte des écouteurs dans les oreilles. L'enfant doit faire une tâche  lorsqu'il entend un son faible (p. ex., mettre un jouet dans un seau; placerun taquet dans un plateau perforé). On pourrait également demander à l'enfant de répéter des mots simples ou de pointer (p. ex., « pointe ton nez »).
  • 6-7 ans ou plus : La manière de tester l'audition des enfants de 6-7 ans ou plus est très semblable à celle des adultes. L'enfant porte des écouteurs dans les oreilles et s'assoit dans une cabine insonorisée. On lui demande d'indiquer quand il entend les sons faibles (habituellement en levant la main ou en appuyant sur un bouton). On pourrait également lui demander de répéter des mots.

Cliquez ici pour obtenir de l'information sur la rééducation des enfants atteints de perte auditive.

  • Counseling

Les services de counseling fournis par l'audiologiste consistent principalement à présenter au patient les meilleures stratégies possible pour maintenir sa qualité de vie malgré sa perte auditive. L'audiologiste est là pour conseiller sur toutes les questions et les préoccupations liées à la santé auditive. Au besoin, il discutera des appareils auditifs.

  • Évaluation de la nécessité d'un appareil auditif

Lorsque l'audiologiste présentera au patient ses résultats de test d'audition, il lui indiquera si un appareil auditif pourrait l'aider. Si le patient souhaite essayer un/des appareil(s) auditif(s), l'audiologiste peut lui rédiger une ordonnance d'appareil(s) auditif(s), que le patient pourra présenter à un fournisseur d'appareils auditifs. Les audiologistes à l'hôpital prescrivent des appareils auditifs, mais ils n'en font pas la vente. À certains endroits, l'audiologiste demandera au patient de revenir afin de discuter davantage de diverses choses comme les types et les styles d'appareils auditifs, le mode de vie du patient, ses besoins en matière d'écoute et le budget. Cette information sera tenue compte dans l'ordonnance d'appareils(s) auditif(s).

Appareils auditifs - les principes de base
L'appareil auditif est une aide fonctionnelle qui amplifie la parole et les sons quotidiens pour que l'utilisateur puisse les entendre  plus facilement. Les appareils auditifs sont de petits dispositifs semblables à des ordinateurs qui surveillent constamment l'environnement afin d'assurer une audition optimale. Par exemple, lorsque l'utilisateur marche dans une foule, l'appareil auditif peut diriger ses microphones sur la parole venant d'en face et réduire le volume du bruit de fond. Cela aidera l'utilisateur à entendre la personne en face. Les appareils auditifs comptent de nombreuses caractéristiques selon le modèle et le niveau de technologie. Le but principal des appareils auditifs est d'aider à améliorer la communication au quotidien.

Styles d'appareils auditifs
Il existe de nombreux styles d'appareils auditifs, comme ceux qui s'insèrent complètement dans l'oreille et ceux que l'on place derrière l'oreille avec un tube ou un fil relié à un embout dans l'oreille. L'audiologiste considère  de nombreux facteurs avant de recommander un appareil auditif, tels le degré et le type de perte auditive; la taille et la forme des conduits auditifs; la présence de cire; et la dextérité de l'utilisateur. On tiendra également compte des préférences personnelles à l'égard de certaines caractéristiques et des préoccupations esthétiques. L'audiologiste et le patient travaillent ensemble pour trouver ce qui convient le mieux au mode de vie de ce dernier.

Ears 2017

Ressources additionnelles

Tests de diagnostic spécialisés

  • Potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral (PEATC)

Les PEATC fournissent de l'information par rapport aux  voies nerveuses de l'audition . Ce test peut être effectué sur les patients de tous âges. Pour ce test, les enfants très jeunes pourraient avoir besoin d'une légère sédation, qui est assurée par une équipe comprenant un pédiatre et des infirmières/infirmiers (ces cas sont discutés avec les parents/le gardien/la gardienne avant le test). Ce test consiste à placer des électrodes sur la tête (sur le front et derrière les oreilles ou sur les lobes d'oreilles) et à enregistrer l'activité des ondes cérébrales en réponse au son. La personne subissant le test se repose calmement ou dort pendant le test. Aucune réponse du patient n'est nécessaire.

  • Vidéonystagmographie (VNG)

Ce test sert à évaluer et à diagnostiquer les troubles de l'équilibre et d'étourdissement. Le test  peut prendre de deux à  trois heures à compléter. Durant le test, on surveille les mouvements des yeux au fil de l'exécution des tâches visuelles. Cet examen comprend également une épreuve calorique, dans laquelle les conduits auditifs des oreilles sont irrigués d'eau chaude et d'eau froide (ou d'air) afin d'évaluer le fonctionnement de l'oreille interne. Ces irrigations peuvent causer un bref étourdissement.

Avant le test : Il est recommandé d'éviter de prendre des sédatifs ou des médicaments contre la nausée ou le vertige 24 heures avant le test. Si vous subissez ce test, vous recevrez auparavant une feuille d'information contenant des instructions plus détaillées. Si vous avez des questions au sujet d'autres médicaments, communiquez avec votre médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL) ou votre pharmacien au moins 24 heures avant le test.

Pour votre confort, voici quelques recommandations :

-évitez de manger ou de boire de 2 à 4 heures avant le test (sauf si vous êtes diabétique ou hypoglycémique);

-évitez de porter du maquillage ou du mascara (surtout autour des yeux);

-si vous portez des verres de contact ou des lunettes, vous pourriez vouloir apporter les deux car on ne peut pas porter des lunettes avec les lunettes d'enregistrement vidéo porté lors du test.. Le test peut par contre être complété sans lunettes ou verres de contact car la plupart des patients peuvent voir la cible sur l'écran sans lunettes ou verres de contact.

Programme universel de dépistage auditif chez les nouveau-nés et les nourrissons

Le Programme universel de dépistage auditif chez les nouveau-nés et les nourrissons a pour but de dépister le plus rapidement possible la perte auditive permanente chez les enfants et d'intervenir rapidement (p. ex., appareils auditifs). On effectue le dépistage auditif chez la plupart des nouveau-nés avant leur départ de l'hôpital. Le test de dépistage auditif (EOA) exige que le bébé soit calme. S'il est impossible d'obtenir des résultats de test fiables avant le départ de l'hôpital, il faudra ramener le bébé au Service d'audiologie pour répéter le test. Un test additionnel est effectué chez les nouveau-nés de  l'unité des soins intensifs néonatals. Le programme vise à ce que tous les nouveau-nés subissent le dépistage auditif avant l'âge d'un mois, que l'on confirme leur perte auditive avant 3 mois et qu'on commence les interventions précoces avant 6 mois. Il a été prouvé que le dépistage précoce de la perte auditive réduit les déficits cognitifs, les problèmes de développement du langage et de la parole ainsi que les problèmes scolaires, sociaux et émotionnels chez les enfants.

Pour plus d'information, visitez le site du gouvernement du Nouveau-Brunswick sur le Programme universel de dépistage auditif chez les nouveau-nés et les nourrissons.

Rééducation (appareils auditifs) des enfants atteints de perte auditive

Au Nouveau-Brunswick, les enfants chez qui on a dépisté une perte auditive sont suivis par des audiologistes de l'hôpital qui possèdent les équipements spécialisés et l'expérience nécessairepour les évaluer et les traiter. Pour les enfants atteints de perte auditive, on peut également commander un/des appareil(s) auditif(s) par l'entremise de l'hôpital au coût du fabricant, de la naissance jusqu'à ce que l'enfant termine l'école secondaire. Les enfants qui poursuivent des études postsecondaires sont suivis jusqu'à l'âge de 21 ans. L'audiologiste travaille de très près avec les parents, les orthophonistes, les éducateurs et les enseignants itinérants pour s'assurer que tout enfant atteint d'une perte auditive réalise son plein potentiel à l'école. Les enfants atteints de perte auditive qui habitent au Canada atlantique reçoivent un suivi d'une coopérative interprovinciale appelée Commission de l'enseignement spécial des provinces de l'Atlantique (CESPA). Pour plus d'information sur la CESPA, consultez le site www.apsea.ca (en anglais seulement). Les enseignants itinérants de la CESPA (un enseignant pour les personnes ayant une déficience auditive) assurent le suivi des enfants dans les commissions scolaires anglophones, tandis que les enfants qui fréquentent les écoles francophones sont suivis par des enseignants itinérants du ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance. Les enfants d'âge préscolaire sont également suivis à la maison par un enseignant itinérant de la CESPA ou du ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.

Surveillance de l'ototoxicité

Ce programme de surveillance s'adresse aux patients à qui on a prescrit des médicaments particuliers comme la gentamicine ou certains médicaments de chimiothérapie comme le cisplatine, lesquels peuvent être toxiques ou dommageables pour l'oreille et causer une perte auditive. Les audiologistes suivent les patients afin de prévenir toute perte auditive aux fréquences importantes pour la compréhension de la parole, et de leur fournir des renseignements sur les solutions offertes en matière de prothèse auditive dans le cas d'une perte auditive. Cliquez ici pour consulter un dépliant contenant de plus amples renseignements.

Services d'audiologie dans la communauté

Voici quelques services d'audiologie communautaire :

  • Séances d'information dans les écoles, les églises, les centres pour personnes âgées, les foyers de soins spéciaux et à d'autres professionnels
  • Évaluations au travail afin d'évaluer les niveaux de bruit acceptables
  • Dépistages auditifs dans les écoles et les centres pour personnes âgées
  • Séances de rééducation auditive de groupe

*On s'occupe des demandes en fonction du personnel et de la charge de travail clinique. Les ressources sont très limitées dans la plupart des régions.*

Taille du texte:

Liens utiles