Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Un nouveau projet de recherche mené au Nouveau-Brunswick améliorera les soins offerts aux patients diabétiques admis à l’hôpital

(MONCTON) Le 15 juillet 2014 - Un investissement de 250 000 $ sera réalisé au cours des deux prochaines années afin d'améliorer la gestion de la glycémie et les résultats sur la santé des patients diabétiques admis à l'hôpital.

Le Réseau de santé Vitalité, le Réseau de santé Horizon et le ministère de la Santé travaillent en partenariat avec un consortium de cinq compagnies de recherche pharmaceutique du Canada et la Fondation pour la recherche en santé de Rx&D afin de créer et de mettre en œuvre, à l'échelle provinciale, des protocoles de pratique clinique sur le diabète (insulinothérapie).

Ce projet vise à mettre fin à l'utilisation des échelles d'insuline actuellement utilisées pour l'insulinothérapie et à les remplacer par une insulinothérapie basale (jeûne de nuit et entre les repas) et prandiale (glycémie plus élevée que le niveau basal lors des repas), selon des traitements personnalisés et un modèle de soins collaboratifs.

Il est prouvé que l'approche basée sur les échelles d'insuline, selon laquelle l'insuline est administrée de façon régulière uniquement en réponse à une glycémie particulièrement élevée, peut mener à un contrôle erratique de la glycémie. Cette situation peut entraîner des risques pour le patient et des périodes d'hospitalisation prolongées.

Environ un Néo-Brunswickois sur dix est atteint du diabète. Environ 20 pour cent de tous les patients hospitalisés sont diabétiques; toutefois, ils représentent près de 30 pour cent des jours-lits.

« L'élaboration de meilleurs protocoles de gestion de la glycémie permettra d'améliorer les résultats cliniques des patients diabétiques et, à la longue, la viabilité des soins de santé dans la province », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Je suis très heureux de voir des chercheurs et des médecins du Nouveau-Brunswick faire équipe avec des partenaires publics et privés afin de trouver des solutions novatrices pour les diabétiques. »

Pour leur part, les présidents-directeurs généraux des réseaux de santé Horizon et Vitalité, MM. John McGarry et Rino Volpé s'entendent à dire que les régies régionales de la santé font partie de ce partenariat afin de mettre en place des pratiques transformationnelles et de fournir de meilleurs soins de santé dans les 23 hôpitaux de la province.

Le projet de protocoles de pratique clinique sur le diabète est financé par pharmaceutique du Canada incluant Eli Lilly Canada Inc., Novo Nordisk Canada Inc., Sanofi, et Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée, la Fondation pour la recherche en santé (FRS) de Rx&D et le programme d'initiatives stratégiques de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB), pour un total de 250 000 $ au cours des deux prochaines années.

« La FRS de Rx&D est fière d'appuyer des projets de recherche en collaboration avec l'industrie, le gouvernement et le secteur universitaire par l'intermédiaire de notre programme de Partenariats pour les patients », a déclaré Alison Sargent, directrice générale de la FRS de Rx&D. « Les partenariats de ce genre garantissent le plus haut degré d'excellence scientifique par l'intermédiaire d'expertise et de ressources partagées, menant à l'amélioration de la qualité de vie des Canadiens et, dans le cas présent, des Néo-Brunswickois. »

« La collaboration est primordiale à l'élaboration et à l'emploi de meilleures pratiques », a expliqué Lisa Matar, présidente-directrice générale de Lilly Canada. « Lilly travaille de concert avec les intervenants et ses partenaires de l'industrie afin de créer des solutions permettant la prestation de services de soins de santé axés sur les besoins de chaque patient. »

« Une mauvaise régulation de la glycémie est malheureusement fréquente chez les patients hospitalisés, même chez ceux qui n'ont jamais reçu un diagnostic de diabète », a ajouté le Dr Jan Hux, conseiller scientifique en chef de l'Association canadienne du diabète.

« L'Association canadienne du diabète accueille favorablement l'initiative des ensembles de modèles d'ordonnances qui, une fois mise en œuvre, devrait non seulement permettre une meilleure régulation de la glycémie mais aussi une diminution des complications et une réduction de la durée des séjours hospitaliers. »

La Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick coordonnera la participation du secteur privé, des décideurs, des fournisseurs de soins de santé, des spécialistes en recherche clinique, ainsi que les besoins des patients.

« La Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick se consacre à la recherche en santé et à l'innovation au Nouveau-Brunswick, et nous sommes impatients de guider le processus d'évaluation et de mesurer les retombées de ce projet », a ajouté le Dr Bruno Battistini, directeur général de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick. « Notre objectif est d'élaborer de bons outils et processus de mise en œuvre que d'autres provinces pourront aussi utiliser. »

Liens :


Renseignements pour les médias

Tracey Burkhardt, communications, ministère de la Santé, 506-444-4583, tracey.burkhardt@gnb.ca

Shannon MacDonald, vice-présidente, affaires publiques et partenariats, Rx&D, 613-883-7250, smacdonald@canadapharma.org

Helen Stone, communications, Eli Lilly Canada Inc., 416-693-3169, stone_helen@lilly.com

Dr Bruno Battistini, Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, 506-455-8886, reception@nbhrf.com

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: