Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Six infirmières praticiennes seront ajoutées au système de soins de santé afin de réduire les temps d’attentes

(FREDERICTON - GNB) Le 28 février 2018 - Six infirmières praticiennes seront ajoutées au système de soins de santé de la province afin de veiller à ce qu'un plus grand nombre de Néo-Brunswickois aient accès à un professionnel des soins de santé primaires et d'appuyer la réduction des temps d'attentes.

« Nous voulons améliorer la qualité des soins de santé à l'échelle communautaire », a déclaré le ministre de la Santé, Benoît Bourque. « Les infirmières praticiennes jouent un rôle très important en matière de prestation de soins de santé primaires, et augmenter leur présence dans la province permettra d'améliorer l'accès aux soins en plus d'assurer une meilleure continuité des soins. »

La répartition des infirmières praticiennes se fera selon les priorités établies par le ministère de la Santé et les régies régionales de la santé, et selon les données recueillies par Accès Patient NB, qui est un registre provincial bilingue à l'intention des personnes qui sont à la recherche d'un nouveau fournisseur de soins de santé primaires (médecin de famille ou infirmière praticienne).

« Les infirmières praticiennes offrent des services de santé d'une grande qualité à une proportion grandissante de la population, a dit M. Bourque. Nous voulons continuer de faire appel à des fournisseurs de soins de santé comme les infirmières praticiennes pour nous aider à relever certains des défis auxquels est confrontée notre province en matière de soins de santé. »

Le ministère de la Santé mettra aussi sur pied un programme de suppléance par les infirmières praticiennes. Le programme permettra aux infirmières praticiennes de remplacer les médecins de famille qui s'absentent temporairement et ainsi assurer des soins continus aux patients.

« Nous sommes ravis de l'annonce d'aujourd'hui qui reconnaît l'engagement du gouvernement envers les soins de santé primaires », a affirmé la présidente de l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, Karen Frenette. « Nous offrons des possibilités aux infirmières praticiennes qui sont à la recherche d'emploi et nous éliminons les obstacles existants afin de leur permettre de pourvoir les postes vacants de médecins. Le nombre de Néo-Brunswickois présentement inscrits au registre Accès Patient NB et qui sont en attente d'un fournisseur de soins - soit environ 20 000 personnes - devrait également diminuer de façon importante. »

Ces postes supplémentaires feront grimper à environ 120 le nombre d'infirmières praticiennes qui travaillent au Nouveau-Brunswick.

« En intégrant des infirmières praticiennes à notre équipe soignante, nous améliorons significativement la qualité des soins aux patients tout en assurant la promotion d'une culture d'excellence, tel que stipulé dans notre Plan stratégique 2017-2020 », a déclaré le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne. « Je me réjouis de cette annonce et j'ai bon espoir que mon enthousiasme est partagé par l'ensemble du personnel du Réseau de santé Vitalité. »

« Le Réseau de santé Horizon est heureux qu'un plus grand nombre d'infirmières praticiennes fassent bientôt partie de notre système de soins de santé », a dit le vice-président aux affaires communautaires du Réseau de santé Horizon, Jean Daigle. « Les infirmières praticiennes fournissent un accès à des soins primaires de qualité et elles sont un atout pour nos patients et la province. »

Les infirmières praticiennes sont en exercice dans la province depuis 2003. Elles sont formées pour diagnostiquer et traiter les problèmes de santé aigus que l'on rencontre couramment, gérer les maladies chroniques et en assurer le suivi, et prescrire des analyses diagnostiques, des médicaments et d'autres traitements.

En 2016, le gouvernement a modifié des dispositions législatives afin d'accorder aux infirmières praticiennes plus de pouvoir au sein du système de soins de santé, leur permettant ainsi d'admettre des patients au Programme extra-mural du Nouveau-Brunswick et d'inscrire la cause du décès sur un certificat de décès.

Renseignements pour les médias
Bruce Macfarlane, communications, ministère de la Santé, 506-444-4583.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: