Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Pratiquer des loisirs d’hiver en toute sécurité

2015 01 NBTrauma4

Par Dr Richard Louis, Coordonnateur de la prévention des blessures, et Ann Hogan, Coordonnatrice en traumatologie, Programme de traumatologie du N.-B.

Faites de la marche, construisez un fort dans la neige, enfilez vos patins ou dévalez les pentes de ski. Quelle que soit l'activité que vous faites dehors cette saison, les vêtements appropriés peuvent vous assurer sécurité et confort.

Les vêtements secs et chauds sont de mise pour toutes les activités hivernales. Il est très important de vous protéger le visage, les doigts, les orteils, les oreilles et le nez. Ces parties du corps sont toutes vulnérables aux températures très froides, mais le choix de vêtements convenables peut les protéger contre le froid et même les dangereuses engelures.

Le choix des vêtements est important aussi pour la marche ou la course à pied à l'extérieur, surtout en soirée. N'oubliez pas de porter des vêtements pâles ou réfléchissants, d'apporter une lampe de poche ou de marcher du côté gauche de la rue s'il n'y aucun accès aux trottoirs. Les conducteurs pourraient avoir de la difficulté à vous voir et mettre plus de temps à freiner en raison des bancs de neige et des routes glacées ou enneigées. En étant plus visible aux conducteurs, vous réduirez les risques de vous faire frapper par un véhicule.

Il est important de porter de l'équipement de protection en pratiquant les sports ou les activités récréatives d'hiver. Assurez-vous que tout l'équipement dont vous avez besoin pour faire votre activité est en bon état. Lorsque vous faites du patinage ou du ski, n'oubliez pas de porter un casque protecteur homologué CSA afin de réduire le risque d'un traumatisme crânien. Les casques protecteurs aident à réduire le risque de subir une lésion cérébrale grave. Tant les adultes que les enfants devraient porter un casque en participant à ces activités.

Qu'est-ce qu'une commotion cérébrale?

Une commotion cérébrale est un type de traumatisme crânien courant. Les hémorragies et les contusions cérébrales sont d'autres types de lésions cérébrales. Les commotions cérébrales ne peuvent pas être observées au moyen de la radiographie standard, de la tomodensitométrie ni par l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Elles peuvent influencer la façon dont vous pensez ou vous souvenez des choses. Tout coup à la tête, au visage ou au cou et tout choc au corps peut entraîner une secousse du cerveau dans le crâne et possiblement une commotion cérébrale (p. ex., comme un ballon à la tête au soccer ou une mise en échec au hockey, un accident d'automobile, une chute avec coup à la tête).

Le saviez-vous?

  • On peut subir une commotion cérébrale sans recevoir un coup direct à la tête.

  • Seulement 10 % des commotions cérébrales entraînent la perte de conscience.

  • Les signes et les symptômes d'une commotion cérébrale peuvent prendre des heures voire des jours à se manifester.

  •  Souvent, les commotions cérébrales ne sont pas traitées, car les symptômes ne sont pas signalés ou reconnus.

Reconnaître la commotion cérébrale :

On peut présenter plusieurs signes et symptômes. Voici certains symptômes courants de la commotion cérébrale :

  • Maux de tête, étourdissements, état second (sentiment d'être « dans le brouillard »)

  • Ébranlement ou choc (sentiment d'être « sonné »)

  • Perception d'étoiles, de lumières clignotantes;  vision double ou embrouillée

  • Perte de vision

  • Bourdonnement dans les oreilles

  • Mal de ventre, douleur ou nausée

  • Manque d'orientation par rapport à l'heure, à la date ou au lieu

  • Confusion générale; incapacité à se rappeler les événements avant ou après la blessure

  • Manque de concentration, tendance à être distrait

  • Irritabilité, colère, tendance à pleurer

Traitement :

Le rétablissement après une commotion cérébrale est long. Il faut suivre un processus graduel avant de reprendre les activités quotidiennes, récréatives et scolaires. Un médecin formé dans l'identification et la gestion des commotions cérébrales peut vous aider à suivre les étapes recommandées afin de vous aider à vous remettre d'une commotion cérébrale. Ces étapes ne correspondent pas aux jours. Il faut déterminer la présence des symptômes.

Une simple planification suffit pour réduire vos risques de blessure et vous assurer un hiver rempli de plaisir! Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements sur la sécurité en hiver. Contactez le Programme de traumatologie du NB par courriel ou par téléphone au 648-8040. Sauver des vies grâce à un travail d'équipe exceptionnel.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: