Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

Horizon divulgue une situation de faible risque pour la sécurité des patientes

(MIRAMICHI) Le 28 août 2013 - Le Réseau de santé Horizon renseigne ses anciennes patientes et le public sur une situation de faible risque pour la sécurité des patients à la Clinique de colposcopie de l'Hôpital régional de Miramichi. L'organisation transmet cette information dans le cadre de sa politique de divulgation et de son engagement envers la qualité des soins aux patients.

Le 24 mai 2013, le Réseau de santé Horizon a découvert que la désinfection des pinces à biopsie dans la Clinique de colposcopie de l'Hôpital régional de Miramichi ne répondait pas systématiquement aux normes recommandées.

De mai 1999 au 24 mai 2013, la méthode utilisée pour nettoyer et désinfecter les pinces à biopsie pour colposcopie était soit la désinfection de haut niveau ou la stérilisation. De manière générale, il est recommandé de stériliser les pinces à biopsie. Il est toutefois important de souligner que la désinfection de haut niveau détruit 99,99 pour cent des pathogènes à diffusion hématogène, comme l'hépatite B, l'hépatite C et le VIH. 

Aujourd'hui, John McGarry, président-directeur général du Réseau de santé Horizon, a avisé 2 497 patientes de la situation par lettre recommandée.

Cet avis ne s'adresse pas à toutes les patientes qui ont participé à une clinique de colposcopie. Seules les patientes ayant subi une colposcopie avec biopsie sont touchées. Les patientes touchées ont été avisées de la situation et du faible risque d'infection, et auront l'occasion de subir une analyse sanguine.

« Dès que l'erreur a été découverte, nous avons pris des mesures immédiates pour nous assurer que les normes recommandées sont respectées », souligne M. McGarry en rajoutant : « Bien que nous soyons certains du très faible risque d'infection, nous croyons qu'il incombe à Horizon d'informer ses patientes de tout risque auxquels elles sont exposées. Nous regrettons sincèrement cette erreur et vous assurons que votre mieux-être est au centre de nos préoccupations. »

Le Dr Gordon Dow, consultant en infectiologie de L'Hôpital de Moncton, a indiqué que le Réseau de santé Horizon avait consulté une experte-conseil externe en maladies infectieuses afin de déterminer le risque potentiel d'infection.

« Il est important de souligner que dans cette situation particulière, le risque d'infection est extrêmement faible », a-t-il indiqué. « Le risque de contracter l'hépatite B est d'environ un cas sur 47 000 interventions. Toutefois, le risque de maladie est d'un cas sur 156 000. Le risque de contracter l'hépatite C ou le VIH est de moins d'un cas sur un million d'interventions lorsqu'on utilise la désinfection de haut niveau. »

La colposcopie est une intervention médicale diagnostique généralement utilisée pour examiner le du col de l'utérus, le vagin et la vulve chez les femmes dont les résultats du test Pap sont anormaux. Cette intervention sert à prévenir le cancer du col de l'utérus par le dépistage précoce et le traitement des lésions précancéreuses. Les pinces à biopsie ne sont pas utilisées dans toutes les colposcopies.

Les patientes peuvent communiquer avec leur médecin de famille ou composer le numéro sans frais 1-866-522-6153 pour obtenir des renseignements d'ordre général. Des renseignements sont également disponibles sur le site Web d'Horizon à www.HorizonNB.ca.

-30-

Renseignements :
Carole Saucier
Relations avec les médias  
1-877-499-1899
Media@HorizonNB.ca

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: