Vous avez imprimé ou sauvegardé cette information de www.HorizonNB.ca, le site web du Réseau de santé Horizon.

Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Imprimer cette page

QUAND LE DESTIN JOUE LES CUPIDON

Quand il a rencontré son âme sœur, en 2011, Kyle Bosfet n'avait aucune idée qu'elle allait lui sauver la vie. Kristen Arsenault travaillait comme technologue de laboratoire à l'Hôpital régional de Saint John du Réseau de santé Horizon et avait pour spécialités la leucémie et les troubles de saignement.

Download this video here.

Kyle et Kristen se sont rencontrés sur un site de rencontre en ligne en juillet 2011. Attirés l'un à l'autre par leur passion commune pour la musique techno et les jeux de société commeLes Aventuriers du rail, ils sont devenus inséparables au bout d'une semaine. Kyle habitait à Grand Bay, et Kristen, dans la partie ouest de Saint John.

Dès leur premier rendez-vous, Kristen, une hypocondriaque avérée et assumée, a senti que quelque chose clochait chez Kyle. Durant leur sortie au Big Tide Pub, au centre-ville de Saint John, Kristen a remarqué que Kyle avait des bleus inexpliqués et peu d'appétit, ce qui a éveillé des soupçons dans son esprit. Au début, elle a mis de côté ses inquiétudes comme Kyle avait délaissé ses frites, mais elle a abordé le sujet avec lui peu de temps après.

« Je n'ai pas arrêté de le tanner pour qu'il aille se faire faire des prises de sang », dit-elle. Compte tenu de son expérience de technologue de laboratoire, elle craignait le pire. « Je vois des cas de leucémie chaque jour, et c'est ce qui m'est venu automatiquement à l'esprit. Je lui ai dit qu'il devait au moins se faire examiner. »

Kyle était tanné que sa blonde s'inquiète et refusait de croire que ses symptômes puissent être graves. Après tout, il avait 21 ans et il était en grande forme. « Je suis actif physiquement et je travaille pour gagner ma vie. Comme je fais du sport, je suis habitué d'avoir des bleus », dit Kyle, qui a aussi grandi dans une famille où on ne court pas chez le médecin à l'apparition du moindre petit bobo.

Love4Couple

ANALYSES DE SANG

Le 4 octobre 2011, il faisait passablement chaud dans la ville portuaire. Les Saint-Jeannois vaquaient à leurs occupations, ignorant le drame que les deux jeunes tourtereaux s'apprêtaient à vivre.

Ce jour-là, au travail, Kristen n'arrêtait pas de penser à Kyle qui, lui, voulait simplement se débarrasser de ses prises de sang pour en avoir le cœur net et rassurer Kristen que tout allait bien.

En début d'après-midi, Kyle a reçu un appel de son médecin de famille lui demandant de passer à son cabinet pour lui donner les résultats de ses analyses. Comme Kristen travaillait et que ses parents étaient à l'étranger, Kyle s'est rendu seul à son rendez-vous, anxieux. Il s'est dit que peu importe ce qui allait se passer, au moins il pouvait être réconforté par le fait qu'il côtoie son médecin, le Dr Dan Scott, et l'épouse de ce dernier, Kim, infirmière en chef de son cabinet, depuis son enfance. Kim et le Dr Scott sont la mère et le beau-père du meilleur ami de Kyle. C'est Kim qui a annoncé la nouvelle à Kyle. Dans la pièce, les émotions étaient à fleur de peau, et Kim retenait ses larmes.

« Ça n'a pas été facile pour eux non plus », dit-il.

COMME UN BROUILLARD

En se remémorant cette journée, Kyle compare sa réaction à un film qu'il a vu par après qui s'intitulait50/50. Le personnage principal reçoit un diagnostic de cancer et a l'impression d'être entouré d'un brouillard étrange qui le fait décrocher.

« C'est comme si on a la tête dans la brume qu'on ne se souvient plus de rien », se rappelle Kyle. « J'avais l'impression de m'être fait lancer une couverture sur la tête et de ne plus rien entendre pour un moment. »

Pendant que Kyle cherchait à digérer la nouvelle impitoyable, Kristen était sur le point de la découvrir.

« Mes collègues avaient reçu son échantillon pendant mon heure de dîner et ils essayaient de le traiter avant mon retour pour éviter que je sois bouleversée », explique-t-elle. Le nombre normal de globules blancs se situe entre quatre et onze. Celui de Kyle était de 190. Un sentiment d'impuissance a envahi Kristen.

« Je suis restée figée », dit-elle. « À ce stade, je ne pouvais pas faire grand-chose. Il fallait que j'attende que l'hématologue étudie les résultats pour déterminer de quelle leucémie il s'agissait. »

Kristen a donc attendu, vérifiant toutes les dix secondes si elle avait un message de Kyle sur son téléphone. Elle ignorait s'il aurait eu la nouvelle quand elle le verrait après le travail, mais elle savait qu'elle n'était pas autorisée à lui dire ce qu'elle avait appris dans le cadre de son travail.

Seul avec la nouvelle, Kyle arpentait les pièces de la maison vide de ses parents et voulait désespérément parler à quelqu'un. En grand besoin de réconfort, il a téléphoné à ses deux meilleurs amis à Halifax.

Kristen a passé la journée à se faire du souci, essayant tant bien que mal de se concentrer sur son travail. À un moment donné, elle a entendu le son familier annonçant la réception d'un message texte et s'est jetée sur son téléphone.

« Ça s'annonce mal », disait le message. Ces mots ont à la fois soulagé et dévasté Kristen. Elle était déjà au courant de la terrible nouvelle en tant que technologue, mais maintenant, elle pouvait aider Kyle à la digérer en tant que blonde.

« Après le travail, je suis allée chez lui, et il m'a annoncé la nouvelle que je connaissais déjà. Nous avons pleuré », se rappelle Kristen. « Ses parents ne rentraient de voyage qu'une semaine plus tard. Nous avons donc dû attendre pour leur dire. Cette attente a été assez terrible. »

En effet, comme il ne voulait pas gâcher les vacances de ses parents à Las Vegas, Kyle a attendu leur retour pour leur annoncer la nouvelle en personne.

Love1Working

LA LMC ET UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L'ÉTUDE

Une semaine après leur retour, les parents de Kyle l'ont accompagné à son premier rendez-vous chez l'hématologue, le Dr Terrence Comeau. C'est là que Kyle a reçu son diagnostic : leucémie myélogène chronique. La LMC est causée par une mutation du 22e chromosome qu'on appelle « chromosome de Philadelphie ». Le Dr Comeau a déclaré que son cas était inhabituel compte tenu du jeune âge de Kyle à l'apparition de la maladie. L'âge médian au diagnostic se situe habituellement dans la soixantaine.

« Une chance que Kristen a persévéré et l'a encouragé à subir des analyses de sang », dit le Dr Comeau. « La plupart des jeunes hommes auraient ignoré leurs symptômes et auraient couru le risque de laisser la maladie progresser au stade terminal, ce qui aurait été très difficile à traiter, encore plus à guérir. »

Comme une locomotive du jeuLes Aventuriers du rail, les choses se sont accélérées après le diagnostic.

On a commencé par tester la moelle épinière de Kyle pour déterminer s'il pourrait prendre un nouveau médicament à l'étude si ses résultats étaient positifs. L'inhibiteur Tasigna est une sorte de nouveau médicament miracle qui permet d'atteindre des taux de survie de cinq ans chez 98 % des patients atteints de la LCM.

« La première année a été comme des montagnes russes », explique Kristen. Parfois, ils avaient l'impression d'être accrochés au dessous d'un wagon dans un convoi parti à la dérive. Le médicament miracle semblait perdre de son efficacité et les probabilités d'avoir recours à une greffe de la moelle épinière devenaient plus grandes.

« Sa sœur a subi un test pour vérifier si elle était une donneuse compatible, et heureusement, elle l'était », dit Kristen. À Halifax, les médecins ont décidé de reporter la greffe pour donner au médicament plus de temps pour faire son travail. Le pari a porté fruit. Le médicament a fait son travail sans trop d'effets secondaires.

« Kyle dit que ça lui a fait perdre des cheveux, mais il calait de toute façon », ajoute-t-elle en riant.

Love2Atrium

KRISTEN : AUCUN DOUTE, KYLE EST LE BON

Les deux tourtereaux ont parcouru un long trajet en peu de temps, et on aurait pu pardonner à Kristen de demander à descendre au prochain arrêt.

« Cette pensée ne m'a jamais effleuré l'esprit une seconde. C'est là que j'ai su que c'était le bon gars pour moi », dit Kristen en souriant.

Kyle aurait compris si Kristen avait voulu abandonner. « Je lui ai dit : 'On vient de commencer notre relation. Tu n'es pas obligée de subir ça. Si tu veux une famille, je ne sais pas si je pourrai te l'offrir. Je ne sais pas ce qui arrivera avec les pilules et leurs effets secondaires' ».

Kyle sera éternellement reconnaissant de la présence de Kristen tout au long du parcours.

Kristen dit que cette épreuve a renforcé leur relation. « Je crois vraiment que ça nous a rapprochés. On s'est dit que si on pouvait traverser cette épreuve ensemble, on pouvait surmonter n'importe quoi. »

Love3Kid

UN MARIAGE ET UN BÉBÉ

Le 22 mai 2013, Kristen et Kyle ont uni leurs destinées. Les médecins ne savaient pas si le couple pourrait avoir des enfants de manière naturelle, et même si c'était possible, Kristen était terrifiée à l'idée de ce que les médicaments que prenaient Kyle pourraient faire au développement d'un bébé. La vie a bien fait les choses : le 6 mars 2016, leur fils Kohl est né en santé, heureux et chargé de transmettre le nom de famille Bosfet, qui est très rare.

Garçon ou fille, Kyle a toujours voulu avoir des enfants. Et comme trois personnes seulement sur la planète portent ce nom, le fait qu'il ait eu un fils est assez important pour sa famille.

Quant à sa relation avec Kristen, Kyle dit qu'elle est sa meilleure amie et qu'il lui doit tout. « Je suis convaincu que si je ne l'avais pas rencontrée, je serais soit en pire état, soit mort. »

Survivre à la leucémie pendant huit ans a enseigné à Kyle à l'importance de savourer chaque moment, sachant qu'il vit sur du temps emprunté. Il croit cependant que sa maladie a changé davantage les gens de son entourage, surtout ses parents qui lui ont enseigné l'importance d'épargner le moindre sou en vue de la retraite. Maintenant, ils voyagent partout dans le monde.

Kyle et Kristen perpétuent cette nouvelle tradition familiale. Kyle part en vacances avec sa famille au moins deux fois par année. Il travaille fort comme électricien, et Kristen continue de travailler à l'Hôpital régional de Saint John du Réseau de santé Horizon. Kyle trouve que l'activité physique est une bonne manière d'évaluer les hauts et les bas de sa santé. Maintenant, s'il remarque un changement, il prend tout de suite rendez-vous avec son médecin. Son conseil : « Une prise de sang ne peut pas faire de tort. »

Le couple est reconnaissant des soins médicaux extraordinaires reçus tout au long de ce périple et est content que Kristen ait suivi son instinct. Le Dr Comeau est également reconnaissant envers Kristen d'avoir persévéré et vivement encouragé Kyle à subir une analyse de sang.

« Actuellement, les études démontrent que les patients qui se présentent tôt et qui commencent leur traitement au début de la maladie pourraient un jour être guéris de leur maladie et pourraient cesser de prendre les médicaments contre la leucémie », souligne-t-il.

« Je sais que rien de ça n'aurait été possible sans le dépistage et le traitement précoces de cette maladie », dit Kristen. « C'est comme si c'était le destin ou quelque chose du genre qui nous a mis sur le même chemin. »

Kyle est d'accord. « Sans elle, je ne serais peut-être même pas ici. »


Facebook Icon LinkedIn Icon Twitter Icon Icon Icon
Taille du texte: